Etats-Unis / Norvège – Jeudi 03/05/2018 – energiesdelamer.eu – Subsea 7 a retiré son offre de près de $2 milliards sur l’américain McDermott. C’est l’accord entre McDermott International et CB&I qui a été préféré. 

McDLes actionnaires de McDermott International ont approuvé mercredi le projet de fusion du groupe CBI EDMde services et d’équipements pétroliers avec Chicago Bridge and Iron (CB&I), qui donne naissance à un groupe verticalement intégré d’ingénierie et de construction onshore et offshore.

En décembre dernier, McDermott avait annoncé le rachat de CB&I dans le cadre d’un échange  d’actions valorisant ce dernier à 1,86 milliard de dollars.

 

Subsea 7 « a pris note du vote des actionnaires en faveur d’une fusion avec CB&I », a indiqué le groupe dans un communiqué mercredi après la fermeture de la Bourse d’Oslo. « À la lumière de ce vote, Subsea 7 confirme que la proposition faite à la direction de McDermott le 17 avril (…) n’est plus valide », a-t-il ajouté.

 

Contrôlé à 21,3% Kristian Siem, Subsea 7 avait proposé près de 2 milliards de dollars pour racheter McDermott, lequel avait rejeté cette offre non-sollicitée. L’offre –que le groupe s’était aussi dit prêt à améliorer– était conditionnée à l’abandon du projet de rapprochement entre McDermott et CB&I. McDermott a annoncé mercredi que les deux groupes américains avaient reçu l’aval de leurs actionnaires pour leur fusion. Les actionnaires de McDermott détiendront 53% du nouveau groupe et ceux de CB&I 47%.

 

Sources : Reuters / Subsea 7

Points de repère

 

27/04/2018 – Subsea 7 qui a annoncé son intention de soumissionner pour deux parcs éoliens français en mer et qui convoite McDermott, est tombé dans le rouge au premier trimestre, mais son carnet de commande s’est légèrement amélioré.