Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

EDM 27 04 2018 Banner AboutUs 03

 

 

 

Oslo – Norvège - Vendredi 27/04/2018 – energiesdelamer.eu - Le spécialiste des services pétroliers sous-marins Subsea 7 qui a annoncé son intention de soumissionner pour deux parcs éoliens français en mer et qui convoite McDermott, est tombé dans le rouge au premier trimestre, mais son carnet de commande s'est légèrement amélioré.

 

Le groupe contrôlé à 21,3% par Kristian Siem a essuyé une perte nette de 10,5 millions de $ (8,6 millions d'€) sur les trois premiers mois de l'année contre un bénéfice de 141 millions de $ un an plus tôt.


"L'utilisation des navires et l'activité offshore ont été peu élevées au cours du trimestre, ce qui reflète le caractère saisonnier des opérations dans la mer du Nord et l'impact d'un nombre plus faible de grands projets", a commenté dans un communiqué Jean Cahuzac, le directeur général.


L'excédent brut d'exploitation (EBITDA) ajusté est tombé à 103 millions de dollars contre 268 millions et la marge à 13% contre 30% pour un chiffre d'affaires en baisse de 10%, à 809 millions de dollars.


Le carnet de commandes s'est en revanche légèrement étoffé à plus de 5,3 milliards de dollars à la fin du trimestre contre 5,2 milliards il y a un an.


Le groupe a maintenu ses prévisions pour l'année inchangées, bien qu'un peu vagues, à savoir un chiffre d'affaires stable par rapport à 2017 et une marge d'exploitation "significativement plus basse". 

Mettant près de 2 milliards de dollars, le groupe a annoncé lundi vouloir racheter son concurrent américain McDermott, lequel -en cours de fusion avec CB&I- avait rejeté cette offre non-sollicitée.


Subsea 7 s'est depuis dit prêt à améliorer son offre à condition que le rapprochement avec CB&I soit abandonné. 

"Subsea 7 est ouvert à la possibilité d'amender sa proposition si des discussions avec l'équipe de direction de McDermott permettent de mettre à jour de la valeur additionnelle", avait-il dit mercredi.

En février, l'entreprise avait annoncé travailler à la formation d'une coentreprise avec le leader mondial du secteur parapétrolier, le franco-américain Schlumberger, une annonce alors perçue comme un possible pas vers une union plus étroite.

Hier en début d'après-midi, l'action s'adjugeait 1,71% à la Bourse d'Oslo sur un marché en hausse de 2,16%.

 

Points de repère

 

28/03/018 - Subsea 7 S.A. qui a annoncé son intention de soumissionner pour deux parcs éoliens en mer, a également annoncé le 1er/03/2018 avoir signé un accord pour l'acquisition de Siem Offshore Contractors GmbH 

 

Pour relire les derniers articles parus sur Subsea, entrez le nom dans la rubrique archives sur la page d'accueil.

 

 

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/