France – Mercredi 24/01/2018 – energiesdelamer.eu. Le groupe nucléaire abandonne le nom d’Areva / New AREVA pour se rebaptiser Orano. Objectif de changement d’identité: se refaire une santé en partant à la conquête du marché chinois, voir d’autres pays.

 

 

Depuis hier, le groupe présidé par Philippe Knoche, désormais recentré sur le cycle du combustible a dévoilé sa nouvelle marque Orano et son logo. Orano efface ainsi le nom créé en 2001 pour regrouper les acteurs de la filière nucléaire française. Pour le moment la Tour à La Défense converse l’ancienne dénomination.

Deux noms avaient été sélectionnés en short-list : Orano et Osome. C’est Orano qui a été choisi, nom trouvé par l’agence conseil Brandesign évoquant Ouranos, la divinité grecque du ciel qui a donné son nom à la planète Uranus…

Les Echos rappelle qu’en EDF en faisant l’acquisition d’Areva NP, a repris depuis le 1er janvier 2018, l’ancien nom des activités Réacteurs et services -Framatome. De même que l’ex-Areva TA, qui gère les réacteurs militaires et de recherche, présidé par Loïc Rocard a repris son nom d’origine TechnicAtome.

Avec cette nouvelle étape, le nom d’Areva va totalement disparaître, ou presque. Il ne restera que le holding du groupe, Areva SA, devenu une structure de défaisance destinée à porter les risques du contrat de L’EPR en construction à Olkiluoto en Finlande et des dossiers irréguliers de l’usine du Creusot.

Après avoir changé d’identité, Orano changera de siège social en 2019. D’après Libération, les 900 salariés de La Défense déménageront pour un nouveau QG en région parisienne, qui aura l’avantage de coûter trois fois moins cher (5 millions d’euros de loyer annuel contre 15 millions) et surtout de symboliser «un nouveau départ».