France – Mercredi 30/11/2016 – Quotidienne « energiesdelamer.eu ». Exemplaire et critiquée, l’Usine de la Rance d’EDF inaugurée le 26/11/1960 avait ouvert les grands projets des énergies renouvelables de la mer. Il y a donc 50 ans et 4 jours, le général Charles de Gaulle met en service le barrage de la Rance. Pour la première fois des kilowatt-heures d’électricité sont produits grâce aux marées. Il aura fallu 6 années de travaux, 24 turbines, une digue-usine de 390 mètres de long.

La semaine du 5 décembre 2016, l’émission de France Culture « La Fabrique de lHistoire », consacrera quatre émissions à lénergie. Pas de tout doute, que le discours du Général de Gaulle sera évoqué et notamment son scepticisme pour ce type de production dénergie « dite aujourdhui  Croissance bleue », alors que sa stratégie était la création dune filière pour lénergie nucléaire civile.

Voir les archives de l’INA Vidéo de l’inauguration http://www.ina.fr/video/RXF01028950

Mais revenons à l’usine de la Rance d’EDF et à la présentation de Wikipédia. « Placée sur le fleuve côtier au nord de la Bretagne. La Rance prend sa source dans les monts du Méné à Collinée, dans le département des Côtes-d’Armor, et se jette dans la Manche entre Dinard et Saint-Malo dans le département d’Ille-et-Vilaine« .

Inauguration de la RanceL’usine marémotrice de la Rance constitue, depuis 50 ans, un des ouvrages les plus emblématiques dans le domaine de la recherche de performance énergétique hydraulique en France et dans le monde. EDF en a la concession jusqu’en 2043. Elle produit 550 (GWh/an), léquivalent annuel de la consommation dune ville de la dimension de Rennes. Depuis 2012 et jusqu’en 2025, un important programme de modernisation est en cours, avec le remplacement des groupes de production (bulbe), des vannes et des systèmes de commandes. «Tout est mis en œuvre pour que l’usine puisse encore fonctionner plusieurs décennies ».

 

Ifremer est particulièrement attentif aux différentes études menées. En effet, Pourtant, depuis la fin du Contrat de baie en 2003 prolongé jusqu’en 2005, l’usine souffre d’un déficit d’image environnementale liée aux évolutions de la biodiversité du site et une insuffisante mise en valeur des réponses adaptées et cohérentes qu’EDF a su y apporter, particulièrement en ce qui concerne l’envasement.

Bien qu’un dialogue avec les associations et des financements significatifs, EDF n’est pas toujours à la “Fête”, alors l’usine représente pour la Bretagne une partie importante de son énergie verte. Les impacts et les améliorations apportées n’ont pas encore convaincu les associations qui interpellent régulièrement l’un des vice-président de la Région Bretagne Dominique Ramard.

Points de repère

Etude d’impacts de 1974 ICI

4/11/2016 – Le Pays malouin : La première employée de l’usine de la Rance. Interview

http://www.lepaysmalouin.fr/2016/11/09/temoignage-elle-fut-la-premiere-employee-du-barrage-de-la-rance/

http://coeur.asso.fr/