Danemark (U.E) – Lundi 21/12/2015 – Newsletter energiesdelamer.eu – COWI vient de remporter un contrat pour la conception du premier parc éolien offshore en Inde et la préparation d’une politique en matière éolienne offshore. Le projet est soutenu par la Commission européenne. Par ailleurs, COWI a acquis une entreprise de fondations en Norvège.

 

Les parcs éoliens offshore sont une compétence des pays de l’Europe du Nord qui se propage maintenant à travers le monde. Le parc éolien doit être situé au large de la côte nord-ouest du Gujarat en Inde. La dimension du projet expérimental n’a pas encore été définitivement fixé.

 

L’Inde a la capacité et la volonté nécessaires pour développer et mettre en place une industrie de l’éolien offshore. Souvenons-nous que Suzlon était propriétaire de Senvion jusqu’en avril dernier. Marc Normann, Vice président et directeur du marché de l’Industrie et de l’énergie de COWI a déclaré que l’intention était de concevoir une ferme d’environ de 50 mégawatts. L’Inde est de développer de nouvelles sources d’énergie renouvelables, ce qui contribuera à atténuer le changement climatique mondial.

Bâtir une banque de connaissances basée sur le savoir-faire danois

En plus de la planification et de la conception du premier parc, COWI aidera les autorités indiennes dans la préparation d’une politique pour le secteur de l’éolien offshore. L’objectif est de définir notamment une politique en matière de subventions, de coût de l’électricité, de raccordement au réseau d’alimentation.

COWI aidera également les autorités à construire une banque de connaissances en matière de sites favorables qui comprendra la conception de la fondation basée sur des études géotechniques et des analyses météorologiques et océanographiques.

L’Inde possède environ 21 gigawatts onshore, mais dans le cadre de son effort pour répondre au besoin de diminuer ses émisions de gaz à effet de serre, l’Inde a décidé d’exploiter le potentiel de l’énergie éolienne offshore.

Europe soutient ce développement, et donc le projet est financé par l’UE. En outre, le gouvernement britannique vient de conclure un accord de coopération avec l’Inde, qui comprend également le développement d’installations d’éoliennes en mer.

La phase de planification prendra trois ans et demi. Après cela, le projet doit être mis en adjudication et la nouvelle politique mise en œuvre. Le projet devrait être achevé en 2019.

Points de repère

Le 8 décembre dernier COWI avait annoncé l’acquisition de Teknisk Data A / S (TDA), entreprise norvégienne spécialisée dans la conception de fondations d’éoliennes offshore et des ponts flottants. Une collaboration qui se consolide juridiquement et financièrement avait déclaré Jan Erik Berg, TDA Managing Director.

TDA sera transféré légalement le 4 janvier 2016 à COWI et le siège social sera chez Cowi à Oslo.

COP 21 : L’Inde a pour objectif de porter à 40% d’ici 2030 la part des énergies non-fossiles dans la production d’électricité, et cela dans un contexte de forte croissance. Cette ambition s’accompagne d’objectifs d’afforestation et de réduction de 33 à 35% d’ici 2030, par rapport au niveau de 2005, des émissions de gaz à effet de serre par point de Produit Intérieur Brut, qui créent les conditions d’un développement plus sobre en carbone.

L’appel de l’Inde à nouer des partenariats technologiques mérite d’être entendu. Ceux-ci favoriseront ces objectifs en facilitant la recherche et le développement, puis la diffusion et la baisse des coûts des solutions sobres en émissions, par exemple à travers l’Alliance solaire dont l’Inde a pris l’initiative.

5 10 2015 – L’Inde lance son programme de parcs éoliens offshore ICI