Jakarta – Indonésie – Mardi 18/02/2015 – energiesdelamer.eu

L’Indonésie a annoncé le 17/02/2015 vouloir renforcer la gouvernance et la transparence de ses institutions d’énergie et des entreprises publiques, la réduction des subventions de carburant et de faciliter les investissements d’infrastructure absolument nécessaires pour assurer son indépendance énergétique, Parallèlement l’Agence internationale de l’énergie son 2è rapport sur les politiques énergétiques du pays. ICI 

 

 
 
Dans l’article du 13/02/2015, Energies de la mer avait relaté les trois accords franco-indonésiens qui portent repectivement sur un échange d’expertise en développement bas carbone entre PLN, EDF et l’AFD, le second entre l’entreprise DCNS et le BATAN (agence nucléaire indonésienne) et le 3ème entre l’entreprise Sabella SAS et 2 entreprises locales (énergie marine).
 
 
L’International Energy Agency – IEA – vient de publier une étude sur les besoins en énergie de l’archipel constitué de 17 000 îles qui s’étendent sur un territoire maritime de 6.000 par 2.000 km.
 
 
 
L’Indonésie a réalisé progrès économiques et mis en place une politique industrielle et d’exportation au cours des 15 dernières années: L’Indonésie a enregistré des taux de croissance économique élevée et régulière. Le pays a, comme nous l’avions signalé dans l‘article paru le 13/02/2015, rejoint le G20. L’extension de sa feuille de route dépend de sa capacité à s’approvisionner en énergie durable et pour satisfaire sa consommation intérieure.
 
 
Même s’il est un exportateur net d’énergie due à l’expansion de son charbon et la production de biocarburants liquides, le pays consomme plus d’énergie en raison de la hausse des niveaux de vie, la croissance démographique et l’urbanisation rapide. L’Indonésie est déjà très dépendante des importations de pétrole. Répondre à la croissance de la demande et d’assurer la durabilité de l’environnement de l’approvisionnement énergétique doit rester les principaux piliers de ses politiques et stratégies économiques et d’investissement. Il est intéressant de comparer cette étude avec celle qui avait été publiée par le US Department of Commerce ITA ICI 
 
 
L’Indonésie a mis en œuvre d’importants changements depuis que l’AIE a publié son premier examen des politiques énergétiques du pays en 2008. Les étapes clés comprennent la Loi de 2007 sur l’énergie, la loi de 2009 sur l’électricité, la loi de 2009 sur les minéraux et les mines de charbon, et la politique nationale de l’énergie 2014. Cependant, le gouvernement doit continuer ce processus de réforme et mettre en œuvre d’autres améliorations avec une planification des politiques et leur mise en œuvre, plus d’investissements dans les infrastructures énergétiques, et le mouvement continue vers les marchés énergétiques réglementés et les prix reflétant les coûts.
 
 
Le rapport de l’AIE fait une revue et une analyse des défis de la politique énergétique de l’Indonésie et propose des critiques et des recommandations pour de nouvelles améliorations de la politique. Il est destiné à aider l’Indonésie vers un avenir énergétique sûr et plus durable.
 

Le sommaire est téléchargeable gratuitement. L’étude est payante ICI