Grenoble France (U.E) – Vendredi 31/05/2013 energiesdelamer.blogspot.com par

image probable du mois de mai 2013 en France

D’après la chaîne météo et les quotidiens nationaux et internationaux le temps intéresse tout le monde. Le froid et les pluies font la une de l’actualité en France, en revanche c’est la persistance d’un temps sec et chaud qui étonne sur le nord de la Scandinavie où la température atteint facilement les 25°C depuis une quinzaine de jours.

image improbable prise en Laponie 30 mai

Cette situation s’explique par la présence d’un puissant anticyclone sur le nord de la Scandinavie. Cet anticyclone, alimenté en air doux venu de Russie (il a fait 28°C à Moscou), a fait monter le thermomètre à un niveau record au niveau du cercle polaire arctique avec près de 30°C relevés entre le centre de la Norvège, le nord de la Suède jusqu’aux confins de la Russie. Des valeurs supérieures de 10°C aux moyennes saisonnières
Ainsi à Tanabru, Kevo ou bien encore Nyrud (Norvège), on relevé 30°C hier après-midi et de 28 à 29°C à Verkhové (Finlande), 29°C à Gartalnd (Norvège), Padun et Mourmansk (Russie). Ces températures sont exceptionnellement élevées à ces latitudes très septentrionales fin mai. …

Mais revenons au « Bilan énergétique mondial 2012 » publié mercredi dernier par Enerdata. Celui-ci montre que la Chine a consommé moins d’énergie suite à son taux de croissance ramené à 4%. Néanmoinsque la croissance de son PIB atteint 7,8%. Depuis 2000 sa progression était de 7%.  Le bilan note que le groupe des BRICS* consomment plus d’électricité que les pays du G7 (Etats-Unis, Japon, Allemagne, France, Grande-Bretagne, Canada, Italie). En revanche, les émissions de gaz carbonique du secteur électrique européen devraient repartir à la hausse : la combustion du charbon produit en effet plus de CO2 que celle du gaz. Les émissions de CO2 dans le monde ont augmenté de +1,4% en 2012.
Selon Eurostat qui l’avait annoncé mercredi également, les émissions de CO2 en 2012 dans l’UE ont baissé de 2,1 % seulement en 2012 (contre 4 % en 2011).

Comme le Conseil d’Analyse Economique, Enerdata estime qu’il convient d’être  prudent pour établir des prévisions à moyen et long terme. Cela est dû  à la rapidité de certaines variations du mix énergétique, notamment entre le gaz et le charbon et le poids croissant des BRICS qui se détache. En effet, leur demande énergétique est en hausse de 3,7% malgré un fort ralentissement de la consommation en Chine (+ 4% vs.+ 8% en 2011). Pour ce qui concerne l’électricité, la demande des BRICS rattrape celle du G7 et s’établit à 6800 TWh. Le poids des BRICS et la hausse de l’utilisation du charbon en Europe à entraîné une hausse des émissions de CO2 (+1,4%) supérieure à celle de la demande énergétique (+1%).

Vers les $ 200 le baril de pétrole
Hervé Kempf du quotidien Le Monde relève que les experts d’Enerdata tablent sur le maintien d’un prix du pétrole autour de 100 dollars le baril, « un prix qui arrange tout le monde », producteurs et consommateurs.
Mais les experts d’ENERDATA ont bâti plusieurs scénarios selon divers paramètres. Dans l’un d’eux intègre l’idée d’une déplétion totale du pétrole de la mer du Nord et un prix du baril qui passe à $ 200.
Autre tendance importante : si L’Arabie Saoudite continuait sa tendance à la hausse de la consommation de gaz, elle ne pourrait plus exporter en 2030. Globalement, la consommation par les producteurs de pétrole et de gaz de leur énergie pourrait limiter les quantités exportées, donc contraindre les marchés à la hausse

BRICS * Brésil + Russie + Inde + Chine + Afrique du Sud

Sources : ENERDATA et médias cités

Ah, nous ne l’avions pas dit … Les Ateliers de la Terre organisent la Global Conference – Forum International pour un développement durable. C’est une conférence internationale qui réunit annuellement les décideurs engagés pour un  développement durable. Il devrait être près de 2000 les 3, 4 et 5 juin à l’UNESCO.

Mais demain est un autre jour…. L’hydrolienne Voith sortira du grand atelier des Constructions Mécaniques de Normandie à Cherbourg pour être prête à s’embarquer lundi pour 1 à 3 ans d’essais à l’EMEC !

D’ailleurs, le thème de l’article du Daily News de marine-renewable-energy.com, est la coopération franco-allemande-écossaise et le Daily News mer-veille.com N° 408 – 31/05/2013 titre sur l’intérêt et le développement des énergies renouvelables. Isabelle de Brogliesouligne l’intérêt particulier des EMR largement dus à la nécessité d’assurer la production d’électricité nécessaire à l’activité toujours croissante sans augmenter les émissions de gaz à effet de serre qui sont une des causes avancées pour le changement climatique. Beaucoup de pays et gouvernements se sont engagés dans cette double démarche ; aujourd’hui quel bilan peut-on faire ?

Pour en savoir plus… et bien abonnez-vous ce week-end à mer-veille.com et à marine-renewable-energy.com si vous ne l’êtes pas encore.