Londres – UK (U.E) Mercredi 20/03/2013 – energiesdelamer.blogspot.com par BB 

Vattenfall

Les bons financements bancaires sont déterminants pour le montage, la réalisation des projets, et leur rentabilité…

Mais sur quelles bases ?
Cette première journée a démontré que le premier point est l’élément « de-risquage ». Cela signifie le transfert du risque du donneur d’ordre vers les sous-traitants – les seuls capable de répondre, de contrôler et de gérer chaque étape qui a été établie sur l’évaluation de leurs capacités et leur expérience. L’établissement des contrats avec les différents acteurs devient donc le « noeud » de la confiance. Le financement auprès des banques sera d’autant plus facilité que les entreprises seront responsabilisées et la chaîne de valeur sécurisée. 

Le deuxième point est probablement la couverture des risques par les compagnies d’assurance. Les « models » pour réduire les coûts existent et sont appliqués. Des progrès vont être réalisés. Mais la source de réduction des coûts proviendra aussi de la capacité des nouveaux entrants d’être labellisés sur des bases qui auront été établis et validés par des pôles de compétitivité. Reste que la transparence est essentielle et chacun devra s’engager à donner les bons éléments pour que les risques soient bien jugés au juste prix. Les intervenants des groupes tels que Winwind, Vattenfall, BVG Associates, Dong Energy, VSMC … mettent dès la première journée la barre très haute.

La démonstration est faite que la chaîne de valeurs est maintenant connue dans les pays européens qui se sont engagés depuis quinze ou vingt ans dans la construction de parcs éoliens en mer. Les risques sont identifiés… Il convient aussi de noter qu’une véritable Europe de l’énergie est nécessaire car on peut développer en mer (et à terre) beaucoup d’énergie « verte » encore faut-il pouvoir les connecter au réseau et que le réseau puisse le supporter… l’expérience belge dans ce domaine est tout à faut intéressant (voir l’article de François Richard pour mer-veille.com).
 

Si nous sommes à l’aube d’une révolution énergétique décrite avec chiffres à l’appui, les interventions qui se dérouleront demain jeudi, avec RWE Innogy et C.Power (dont le modèle est encore une référence) suivi d’un débat avec les financeurs Mizucho Corporate Bank et Green Giraffe Energy Bankers seront plus qu’instructifs… 

Intéressant aussi de noter qu’EDF EN qui est partenaire de C.Power a pu acquérir une certaine expérience en tant que partenaire, mais aussi de rencontrer GDF Suez à cette conférence, au moment où leur équipe doit à nouveau plancher sur Le Tréport. 

BB avec Christopher Longmore CEO de MRE Ltd, partenaire média de Wind Energy update.

mer-veille.com

Union européenne : vers une meilleure convergence des politiques et des infrastructures
Daily News n°362 – 20/03/2013 – Alors que l’Europe est pionnière en termes d’objectifs de part d’énergies renouvelables dans son mix énergétique, le Parlement européen souhaite étendre cette politique jusqu’en 2030. Néanmoins, un fort besoin existe pour la mise en place d’un marché unique de l’électricité pour optimiser les performances du réseau et permettre une meilleure connexion des énergies renouvelables onshore et offshore.
marine-renewable-energy.com
Daily News n°287 – 20/03/2013 –  Perth, Western Australia. The information that Australian pioneer Carnegie Wave Energy has raises $8.5m from a Share Placement Plan and a further $1m in a Private Placement has led us to return bring another update on a device developer never far from the MRE news. We had previously rather over-looked the company’s CETO water de-salination options.