PERTH (Australie) – 28/02/02008 – La compagnie australienne Carnegie Corporation Ltd, qui vient de confirmer la commercialisation pour le courant de l’année 2009 de sa technologie d’exploitation d’énergie des vagues CETO dont elle possède l’exclusivité pour l’hémisphère sud, semble s’intéresser à d’autres technologies innovantes touchant au champ des énergies renouvelables. Carnegie Corporation vient d’annoncer en effet qu’elle s’est enrichie de deux nouveaux brevets technologiques présentés comme « très prometteurs », l’un qui concerne la collecte de « l’énergie thermale de soleil »(thermal energy of the sun) et l’autre qui concerne une approche nouvelle du design de pales d’éoliennes « la pale aerofoil  » (Aerofoil wing). Concernant cette seconde technologie, l’objectif est d’obtenir un design de pale d’éoliennes dont « la forme et l’orientation contrôlent la stabilité, la direction, l’ascension, la poussée et la propulsion ». La modélisation « d’aerofoil » qui a été réalisée, mais dont le design n’est pas divulgué pour l’instant (ce n’est donc pas notre illustration), démontre qu’une amélioration notable de l’efficacité et de la stabilité des pales est possible (des travaux similaires sont menés aux Etats-Unis (Texas) par la firme Vortex Inc. notamment). Ces applications concernent les pales des turbines d’éoliennes (onshore et offshore) mais peuvent concerner les turbines en général y compris les turbines hydroliennes utilisées pour l’exploitation de l’énergie des courants en mer et/ou en eau douce. Ces deux nouvelles technologies, encore au stade de brevets, ont été inventées par Alan Burns, président de Carnegie Corporation dans le but d’être commercialisées rapidement. Et côté inventions, il n’en est pas à son coup d’essai. Outre le procédé CETO dont nous avons déjà parlé ici, il a aussi inventé une technologie qui utilise la vapeur d’eau pour délivrer une « puissance supersonique » à un moteur ou une pompe et le fameux Airboss Tyre, un pneu à l’épreuve de le crevaison capable d’être fabriqué de façon industrielle. Le gouvernement australien de même que l’industrie et les investisseurs croient beaucoup, en matière d’énergies renouvelables, dans le talent de ces inventeurs indépendants qui financent sur les fonds privés de leur propre compagnie la R&D. Ça s’appelle l’esprit d’initiative. La video actuellement diffusée sur le net (ci-dessous) montrant l’explosion d’une turbine (onshore) à Hornslet pendant une tempête, malgré tous les dispositifs de sécurité existants, démontre qu’il vaut mieux en avoir… de l’esprit d’initiative et des pales à l’épreuve des vents violents !
Francis Rousseau
Sources : Carnegie Corp. Press release / Dessin : A typical rotor blade © Vortech Inc.