LONDON – 30/01/08 – Le tout nouvel Institut pour les Technologies de l’Energie (ETI), créé pour développer la R&D en matière d’energies renouvelables, invite des organisations britanniques ou internationales à les rejoindre pour contribuer au développement d’un certain nombre de projets dans le domaine de l’énergie marine. Les deux domaines d’investigations souhaités sont l’énergie des vagues et l’énergie des courants marins. Le Royaume-Uni est un leader international dans ce domaine.

 

 

 

D’ici 2020, 2GW d’électricité pourrait provenir de l’énergie marine. Le souhait de l’ETI est d’accélérer encore ce développement grâce à la contribution conjointe de nouvelles entreprises et de nouveaux groupes de recherche. Le partenariat entre public et privé est déjà organisé et un certain nombre d’entreprises y participe comme EDF energy, E. ON, Rolls-Royce, BP et Shell. L’objectif de l’ETI est d’avoir au total 11 contributeurs privés qui investiraient 5 millions de livres (soit environ 7 millions d’euros) chaque année pendant 10 ans. Les domaines d’études que l’ETI souhaite approfondir sont principalement le design et la possibilité de diffusion des installations ainsi que des tests sur prototypes. Des études sur les impacts écologiques de ces technologies sont prévues. Les recherches auront pour objectif principal de réduire les coûts de production d’électricité afin de rendre l’énergie marine compétitive. Pour exprimer son intérêt à la participation à ce projet, les candidatures sont attendues avant le 19 février 2008. Pour plus de renseignements cliquer ici

 

Source : BE de l’ambassade de France / Photo : ferme hydrolienne © Marine Current Turbines Ltd.