ILE DE LA REUNION – 19/01/08 – Selon l’édition du 18/01 du Journal de la Réunion, Clicanoo, le Territoire de la Côte Ouest (TCO) et la commune du Port ont donné leur accord pour financer des prélèvements en mer à grande profondeur au large du Port, un lieu déjà signalé par l’Agence Régionale de l’Energie Réunion (ARER) comme étant une zone idéale d’exploitation de l’Energie Thermique des Mers (ETM) avec Bois-Rouge dans l’est. “ Très intéressée ”, la Communauté Intercommunale de la Réunion Est (CIREST) devrait suivre. Les montages financiers sont en cours de finalisation et les prélèvements interviendront “ au cours du premier semestre 2008 ”, selon l’ARER. Ces pompages à 1000 mètres de profondeur seront “ une première européenne ”. “ L’objectif est de connaître notre ressource. Des diagrammes de température et de composition de l’eau selon la profondeur seront réalisés. L’idée est de démontrer que l’eau réunionnaise n’a rien à envier à l’eau hawaïenne, ce dont je suis persuadé ”, explique Laurent Gautret, directeur technique de l’ARER. Cette année sera exclusivement consacrée à cette étude, en partenariat avec l’Agence pour la recherche et la valorisation marines (ARVAM). Ce travail compilera les données de bathymétrie en vue de l’implantation de pipelines en mer. L’Association Réunionnaise de Développement de l’Aquaculture (ARDA) est prête à se joindre à l’aventure. Si tous les éléments sont favorables, une délégation se rendra à Hawaï dès le second semestre pour établir un planning de travail. Il faut savoir que l’exploitation de l’ETM, (dans laquelle Hawaï et le Japon sont passés maîtres), ne permet pas seulement de tirer du fond des mers de l’électricité et des ressources générant de la climatisation, mais permet aussi de fabriquer une eau minérale d’une grande pureté dont la seule production en bouteilles rapporte à Hawaï quelques 3 milliards de dollars chaque année (chiffres clicanoo.com) ! Ainsi après la Polynésie Française (cf. notre archive du 05/12/2007) et les Virgin Islands où le procédé ETM se trouve au coeur d’un mirifique projet « d’îles d’énergie » (cf. notre archive du 09/01/2008), l’Union Européenne semble enfin résolue à prendre le virage de l’ETM dans ses territoires de la ceinture tropicale, virage négocié depuis longtemps par les Etats-Unis à Hawaï et par le Japon. Il était temps !
Article : Francis Rousseau
Source : Clicanoo.com, le journal de l’Ile de la Réunion du 18/01/08
Illustration : simulation de centrale ETM ©OTEC