BOSTON – 18/01/08 – Le MMS (Interior Department’s Minerals Management Service) vient de rendre ses conclusions sur l’impact environnemental du projet de ferme éolienne offshore de Cape Wind (cf. notre récente archive du 06/01/08). Ces conclusions affirment qu’il n’y aucun impact environnemental majeur ni même mineur ni même d’ordre esthétique, qui s’oppose à la réalisation du projet et autorise donc le lancement de la construction de cette ferme de 468 megawatts, (les 3/4 des besoins de la région de Cape Cod). Son implantation est donc confirmée à Horseshoe Shoal, une zone peu profonde de Nantucket Sound à moins de 10 km des côtes du Massachusetts, parmi les plus huppées d’Amérique du Nord. D’après The Boston Globe, les interventions de politiques influents tels que le sénateur Edward Kennedy ou le député William Delahunt avait fini par empêcher Cape Wind Associates de finaliser son permis de construire, pourtant déjà légalement obtenu. Car le permis avait bel et bien été accordé une première fois dès Novembre 2001 par The Army Corps of Engineers, mais sa mise ne pratique avait été reporté par l’Energy Policy Act de 2005 qui avait décidé de le suspendre à l’avis ultérieur du MMS. Pour rendre une telle décision, dans un contexte aussi agité, le MMS n’a pas hésité à s’entourer de toutes les garanties nécessaires comme celles de la U.S. Environmental Protection Agency qui a émis, dans un rapport en date du 10 janvier un avis favorable, et celles de l’Offshore Alternative Energy and Alternative Use Program qui s’est prononcé le 10 janvier aussi sur la nécessité impérieuse de  » mener au plus vite à terme le développement des énergies renouvelables, incluant l’énergie éolienne offshore et les technologies issues des énergies de le mer en général « . La compagnie Cape Wind Associates commencera la construction de cette toute première ferme éolienne offshore des Etats Unis en 2009 et, projette même, de la rendre opérationnelle dès le courant de la même année.
Article : Francis Rousseau
Sources : US département of Energy (Press release). The Boston Globe du 15/01/08.
Photo : Vue satellite de Cape Cod Bay