ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

Soutenance de Thèse de Doctorat de NICOLAS MAYOT au LOV

Saisonnalite du phytoplanction en mediterranee illustration Nicolas Mayot

 

France – Vendredi 16/12/2016. “Du côté des labos” - Energies de la mer. Nicolas Mayot a soutenu sa thèse de doctorat intitulée "La saisonnalité du Phytoplancton en Mer Méditerranée" ce 16 décembre 2016  au Laboratoire d'Océanographie de Villefranche-sur-mer (LOV) 1. Ses directeurs de thèse sont Fabrizio D'Ortenzio directeur de l’équipe Optique, Télédétection Marine et Applications à la Biogéochimie et Hervé Claustre enseignant chercheur

Le phytoplancton est un élément primordial dans les réseaux trophiques marins et il est un acteur principal dans les cycles biogéochimiques de la planète. Cependant, des incertitudes subsistent autour des facteurs environnementaux influençant sa saisonnalité ainsi que sa capacité à se développer (i.e. la production primaire). L'objectif majeur de cette thèse est d'étudier la réponse du phytoplancton à la variabilité interannuelle des facteurs environnementaux en Mer Méditerranée.

Plus précisément, il s'agit de déterminer l'influence de ces derniers sur la saisonnalité du phytoplancton, sur sa distribution spatiale, la structuration de sa communauté, et sur sa capacité de production.


Dans un premier temps, la variabilité interannuelle des cycles annuels de biomasses phytoplanctoniques observables en Méditerranée a été analysée. Certaines régions, tel que les zones de formation d'eau dense, présentent une variabilité interannuelle importante. L'une des régions les plus variables est la zone de formation d'eau dense en Méditerranée Nord-Occidentale. Une approche multi-outils basée sur des observations, notamment in situ, a été mise en place pour l'étude des variations spatiale et temporelle de la saisonnalité du phytoplancton dans cette région. Le rôle crucial du mélange vertical et de la disponibilité en lumière sur la saisonnalité du phytoplancton a été évalué. Il est démontré qu'une couche de mélange profonde pendant l'hiver (lié à la convection profonde) augmente l'intensité du bloom phytoplanctonique printanier, due à une présence plus importante dans la communauté phytoplanctonique de micro-phytoplancton (principalement des diatomées).

En conséquence, le taux de production primaire printanier augmente, notamment la part de la production phytoplanctonique liée aux diatomées. Enfin, ces modifications de la communauté phytoplanctonique et de la production provoquent, à l'échelle de la région Nord-Ouest, une augmentation du stock de carbone organique produit au printemps.

Abstract :

The phytoplankton are essential for the oceanic trophic webs and for biogeochemical cycles on Earth. However, uncertainties remain about the environmental factors influencing its seasonality, and its growing efficiency (i.e. primary production). The main objective of this thesis is to characterize the responses of the phytoplankton to the interannual variability of the environmental factors, in the Mediterranean Sea. More precisely, we aim to assess the influence of the environmental factors on phytoplankton seasonality, its spatial distribution, and the associated community structure and rates of primary production.
The interannual variability of the phytoplankton annual cycles are analyzed in the Mediterranean Sea, thus highlighting the regions associated with annual cycle variability, like the ones where deep-water formation events occur recurrently. One of these regions is the North-Western Mediterranean Sea. A multiplatform approach based on in situ observations is implemented to analyze the spatial and temporal variability of the phytoplankton seasonality in this particular region. The influences of mixed layer depth and the light availability on phytoplankton seasonality are assessed. An intense deepening of the mixed layer (related to the deep convection) increases the magnitude of the phytoplankton spring bloom. Moreover, the strong deepening of mixed layer seems to induce favorable conditions for an important accumulation of micro-phytoplankton (composed of diatoms mainly). In turn, the phytoplankton production rate increases, mostly, the primary production rate of diatoms. Finally, at the scale of the North-Western Mediterranean Sea, the shift in the phytoplankton community structure and in production induces an increase of the organic carbon stock produced during spring.

(1) Laboratoire d’Océanographie de Villefranche-sur-Mer (LOV), créé en janvier 2001, est le fruit de la fusion du Laboratoire d'Océanographie Biologique et Écologie du Plancton Marin (LOBEPM) et de la composante villefranchoise du Laboratoire de Physique et Chimie Marines (LPCM),

Soutenance : Contribution à la modélisation multi-physique et au contrôle optimal d'un générateur houlomoteur

Sébastien OLAYA, doctorant au sein de l'Institut de Recherche Dupuy de Lôme (FRE CNRS 3744) soutiendra sa Thèse de Doctorat le mardi 13 septembre à 10H00 à l'ENIB (Plouzané).

Elle est intitulée : Contribution à la modélisation multi-physique et au contrôle optimal d'un générateur houlomoteur - Application à un système "deux-corps"

Mention : Sciences pour l'Ingénieur, École Doctorale des Sciences de la Mer

Hydrolienne : Une thèse sur la “modélisation et la conception optimale de génératrices à aimants permanents pour hydroliennes”

 
 
Brest – France (U.E) – Vendredi 27/02/2015 – Energies de la mer – J-8 pour Sofiane Djebarri qui soutient sa thèse dans le cadre d’un en co-encadrement entre l'IRENAV-Ecole Navale et le Laboratoire Brestois de Mécanique et des Systèmes de l’UBO (LBMS-UBO) sur la “Modélisation et la Conception Optimale de Génératrices à Aimants Permanents pour Hydroliennes”
 
Energies de la mer : Echos des Labos – A noter : Soutenance de thèse le 6/03/2015
 
L’amélioration des performances des chaînes de conversion dédiées à la récupération d’énergie par les hydroliennes est un point particulièrement important pour rendre cette ressource économiquement attractive. Ainsi, la minimisation du coût de l’énergie produite passe nécessairement par une amélioration des performances de la chaîne de conversion électromécanique, et une réduction des coûts de maintenance et de production des éléments qui la constituent. 


 
 
Dans ce contexte particulier, les génératrices à aimants permanents apparaissent comme particulièrement intéressantes dans la mesure où elles sont bien adaptées à un fonctionnement à basse vitesse et à fort couple. Ceci permet d’éliminer des systèmes mécaniques très complexes, encombrants et exigeants en maintenance tels que le multiplicateur de vitesse et/ou le système d’orientation des pales. 
L’objectif de cette thèse est donc d’explorer un certain nombre de pistes concernant les outils, les concepts et les règles de conception à mettre en œuvre pour dimensionner une génératrice associée en entraînement direct à une turbine hydrolienne à pas fixe. Les outils mis au point, dans ces travaux, englobent des modèles multi-physiques intégrés dans une démarche de conception qui se veut la plus globale possible. 
Cette méthodologie tient compte de la caractéristique de la ressource (courants de marées), de celle de la turbine (hélice), des spécifications de la génératrice à aimants permanents, de la mise en œuvre d’une stratégie de pilotage associant MPPT et limitation de puissance par défluxage à fort courants de marées, en plus des contraintes liées au convertisseur. 
L’environnement de conception développé permet un couplage des modèles dans une procédure d’optimisation. Les résultats obtenus permettent de mettre en lumière les points clés associés au développement d’une telle génératrice pour un contexte hydrolien. 

 
La soutenance se déroulera le vendredi 6 mars 2015 à 9h30 à l'Ecole Navale salle Bévéziers, Bâtiment Bougainville
 

 

Contact pour préparer votre accès à l'Ecole Navale
christine.rohou@ecole-navale.fr Tél: 33(0)29823314 

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/