Royaume-Uni – 14/06/2022 – energiesdelamer.eu. Le rapport publié aujourd’hui par l’Offshore Wind Industry Council (OWIC) estime que les emplois éoliens offshore pourraient atteindre 100 000 d’ici 2030 contre plus de 31 000 actuellement.

Le « UK Offshore Wind Skills Intelligence Report » indique que le chiffre de 31 000 représente une augmentation de 16 % par rapport aux 26 000 emplois signalés dans l’enquête de l’année dernière.

Il y a 19 600 emplois directs uniquement dans l’éolien offshore et 11 500 sont des postes indirects dans des entreprises de la chaîne d’approvisionnement qui fabriquent des produits pour l’industrie ainsi que des biens pour d’autres secteurs.

L’Ecosse en tête pour les emplois

Le rapport estime que 30 % des emplois se trouvent en Écosse, et que la région qui profite le plus est le Yorkshire et le Humber, où se trouvent 15 % des emplois.

L’étude estime que d’ici 2030, l’industrie emploiera plus de 97 000 personnes au Royaume-Uni (61 000 emplois directs et 36 000 indirects).

La place des femmes progresse

L’étude montre que le pourcentage de femmes travaillant dans l’éolien offshore a légèrement augmenté, passant de 18 % il y a un an à 19,25 %. Les données de l’enquête comprennent 1 883 femmes, soit 19,25 %, contre 7 685 hommes (80 %). Cela représente une augmentation de 1,25 % par rapport aux résultats de l’année dernière. « Pour la première fois, nous pouvons faire état de soumissions non binaires, ce qui met en évidence les messages positifs en faveur de l’inclusion et de la diversité, ainsi que les avantages d’enquêtes telles que celle-ci pour souligner les progrès du secteur en matière de genre ».

Les apprentis représentent 2 % de la main-d’œuvre, une augmentation de seulement 0,2 % par rapport à il y a un an en raison principalement de l’impact de la pandémie, rapprochant l’industrie de son objectif de 2,5 %.

Une prévision de € 181 milliards d’investissements privés dans de nouveaux projets éoliens offshore

Le rapport indique également qu’entre 2022 et 2030, l’industrie verra 155 milliards de livres sterling (€ 181 milliards) d’investissements privés dans de nouveaux projets éoliens offshore, portant les dépenses annuelles moyennes à plus de 17 milliards de livres sterling par an. C’est plus élevé que le niveau d’investissement privé signalé l’année dernière, qui affichait une dépense annuelle moyenne d’un peu plus de 10 milliards de livres sterling.

Le rapport indique que les augmentations reflètent l’énorme expansion du portefeuille total de projets éoliens offshore du Royaume-Uni à tous les stades de développement au cours des 12 derniers mois, qui s’élève désormais à 86 GW, soit une augmentation de 60 %.

Les Contrats de différence

Un autre facteur est le passage aux enchères annuelles pour les contrats de différence, qui se tenaient auparavant tous les deux ans, pour accélérer la transition vers les énergies renouvelables et renforcer la sécurité énergétique du Royaume-Uni.

L’enjeu : les formations pour l’emploi dans l’éolien en mer

Le rapport souligne la nécessité de remédier au risque de pénurie de recrutement en introduisant des mesures pour augmenter le nombre de personnes possédant des compétences électriques et numériques de haut niveau entrant dans ce secteur innovant, afin de répondre à la demande actuelle et future.

Le groupe de travail People & Skills de l’OWIC est dirigé par la directrice générale adjointe de RenewableUK, Melanie Onn.

Son message est clair : « Nous adressons à la prochaine génération de travailleurs et aux personnes qui décident des prochaines étapes de leur carrière est clair : c’est l’industrie qui assure la sécurité énergétique, le « net zéro » et la croissance durable – venez nous rejoindre pour assurer l’avenir énergétique du Royaume-Uni »…. « L’industrie éolienne offshore au Royaume-Uni est une centrale électrique pour la création d’emplois. J’ai vu de première main la façon dont ma ville natale de Grimsby est transformée par ce secteur dynamique qui apporte des milliards d’investissements du secteur privé dans les communautés côtières à travers le pays.

« Ce rapport montre que nous progressons rapidement dans la saisie des avantages économiques de la révolution industrielle verte, et que nous devrons continuer à croître rapidement pour nous assurer que nous atteignons l’objectif du gouvernement de 50 GW d’éolien offshore d’ici 2030 – un multiplication par cinq de notre capacité actuelle.

« C’est pourquoi il est important que l’industrie et le gouvernement travaillent ensemble pour remédier aux pénuries de compétences dans des domaines tels que l’ingénierie électrique et l’analyse de données, afin que nous puissions augmenter le nombre d’emplois verts de haute qualité dans l’éolien offshore tout au long de cette décennie. »

Danielle Lane, coprésidente de l’OWIC et Head of Asset Value & Partnering de Vattenfall au Royaume-Uni, (ex Ørsted, elle est entrée chez Vattenfall en 2018 comme Director, Portfolio and Transactions Offshore puis Responsable du développement du marché offshore), a déclaré : « La stratégie de sécurité énergétique du gouvernement place l’éolien offshore au cœur de notre futur système d’énergie verte.

«Nous travaillons en étroite collaboration avec les ministres pour tout mettre en œuvre afin que nous puissions construire de nouveaux projets d’infrastructure d’énergie verte vitaux aussi rapidement que possible pour renforcer l’indépendance énergétique de la Grande-Bretagne.

Le ministre britannique de l’Énergie, Greg Hands, ajoute avoir des plans ambitieux pour aller encore plus loin alors que le Royaume-Uni devient une puissance mondiale en matière d’énergie renouvelable.

Pour l’Ecosse, les retombées locales permettront de revitaliser les communautés des frontières aux îles

Charlotte Stamper, responsable politique senior de Scottish Renewables, a déclaré : «Des annonces récentes ont vu 25 GW de projets attribués à des baux pour se développer dans les eaux écossaises, contre seulement 1 GW aujourd’hui. Les avantages pour les communautés écossaises qui en découlent seront transformationnels: les projets qui ont récemment obtenu des baux sur les fonds marins se sont engagés à investir en Écosse – et en particulier dans les entreprises de la chaîne d’approvisionnement – ​​à une échelle jamais vue auparavant, dans aucune industrie.

« Cet investissement créera des dizaines de milliers d’emplois qualifiés, permettra aux entreprises écossaises d’être compétitives sur le marché mondial de l’éolien offshore et de revitaliser les communautés des frontières aux îles. »

POINTS DE REPÈRE

Etude Offshore Wind en février 2021

Chargeur En cours de chargement…
Logo EAD Cela prend trop de temps ?

Recharger Recharger le document
| Ouvert Ouvrir dans un nouvel onglet

Ne copiez pas l’article, copiez le lien, vous protégez ainsi les droits d’auteur de notre équipe rédactionnelle.