France – 16/09/2021 – energiesdelamer.eu. Le ministère de la Transition écologique annonce le lancement du dialogue compétitif pour l’appel d’offre A05 et les 10 candidats autorisés à y participer. L’installation de deux parcs éoliens en mer flottants, l’un de 250 MW, l’autre pouvant aller jusqu’à 500 MW, ainsi que leur raccordement mutualisé, est prévue au large du sud de la Bretagne. Ces projets ont fait l’objet d’un débat public organisé par la Commission nationale du débat public (CNDP) présidée par Chantal Jouanno. Le débat public mené par la Commission particulière de Bretagne Sud présidée par Laurent Pavard s’est déroulé du 20 juillet 2020 au 21 décembre 2020.

Le premier projet de 250 MW sera le neuvième projet éolien en mer en France et l’un des premiers projets utilisant une technologie flottante en Europe, après l’Ecosse, le Portugal (photo) et la Norvège.

La procédure de mise en concurrence, qui vise à déterminer une entreprise lauréate pour sa construction et son exploitation, est lancée avec la pré-sélection de 10 candidats pour participer au Dialogue Concurrentiel.

Le ministère de la Transition écologique désigne aujourd’hui les 10 candidats qui seront admis à participer au dialogue concurrentiel pour ce cinquième appel d’offres éolien en mer. Ce dialogue, issu de la Loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) et adapté aux spécificités de l’éolien en mer, vise à réduire les coûts des projets et à sécuriser leur réalisation. Durant les prochains mois, l’Etat va ainsi échanger avec les candidats sur un projet de cahier des charges qui intègrera plusieurs remarques formulées par le public lors du débat organisé par la CNDP, en particulier concernant la prise des activités de pêche à proximité et dans le parc ainsi que l’intégration du projet dans le contexte économique local.

L’avis des élus et des acteurs économiques locaux sera pris en compte

Plusieurs réunions plénières seront organisées avec l’ensemble des candidats, dont certaines en présence des élus et des acteurs économiques locaux. Des réunions bilatérales entre les services de l’Etat et les candidats permettront également à ces derniers de faire part de leurs retours sur les documents d’appel d’offres.

Au regard de leurs capacités techniques et financières, le Gouvernement a présélectionné 10 candidats, qui sont admis à participer au dialogue concurrentiel, et dont la liste est présentée ci-dessous :

  • Eoliennes Flottantes Bretagne Grand Large, société de projet d’EDF Renouvelables et Maple Power (co-entreprise d’Enbridge et CPPIB)
  • Equinor avec RES et Green Giraffe
  • Iberdrola
  • Ocean Winds, co-entreprise dédiée à l’éolien en mer d’ENGIE et d’EDPR
  • RWE
  • Le consortium formé par CIP et ENI
  • Le consortium Moulins du mervent » (Melinou ar mervent) formé par Shell, Valeco (filiale d’EnBW) et Eolien en Mer Participations (filiale de la Caisse des dépôts et consignations)
  • Le consortium formé par les groupes Elicio et BayWa r.e.
  • Le consortium formé par les groupes TotalEnergies, Green Investment Group et Qair
  • Le consortium formé par les groupes wpd, Vattenfall et BlueFloat Energy

La désignation du lauréat de l’appel d’offres est prévue en 2022. La mise en service du parc est envisagée en 2029.

Pour plus d’informations, retrouvez en cliquant ici :

POINTS DE REPÈRE


Ne copiez pas l’article, copiez le lien, vous protégez ainsi les droits d’auteur de notre équipe rédactionnelle.
Retrouvez tous les articles publiés par energiesdelamer.eu concernant la CPDP Bretagne Sud ainsi que Vattenfall dans notre BUSINESS DIRECTORY


Publicités Google :