France – 03/09/2021 – energiesdelamer.eu. Le Comité des pêches des Côtes-d’Armor a saisi le parquet national financier pour « recel de favoritisme » dans l’attribution du marché public du parc éolien en baie de Saint-Brieuc à Ailes Marines. Sa maison mère, Iberdrola a déjà été mise en cause pour des faits d’espionnage et corruption.

Avec cette plainte, auprès du Parquet, une nouvelle étape dans le conflit d’intérêts qui oppose les pêcheurs avec l’opérateur, s’ouvre … mais cette fois, semble-t-il contre le Gouvernement et l’organisme indépendant de la Commission de régulation de l’énergie qui avait remis au Gouvernement ses recommandations.

 

On prend les mêmes et on recommence ?

Le parquet financier va-t-il devoir se prononcer sur un sujet en partie traité dans le contentieux Nass&Wind. De mémoire, le Conseil d’Etat avait traité ce recours fait, à l’époque d’une part par Nass et Wind qui avait obtenu satisfaction et, qui avait rejeté celui de Gardez Les Caps. Arrêt du Conseil d’Etat du 24/07/2019.

Arrêt du Conseil d’Etat en faveur de Nass&Wind et rejet du recours de

POINTS DE REPÈRE

28/08/2021 – La plainte déposée par Me William Bourdon et son associé Me Vincent Brengarth a été effectuée le jeudi 26 août auprès du procureur de la République pour « des chefs de rejet de substance polluante d’atteinte à la conservation d’espèces animales non domestiques ».

Avant cette nouvelle plainte, Ailes Marines avait récapitulé les faits après la parution d’articles dans la presse nationale

06/09/2021 – Article du 30 juillet 2021 complété le 06/09/2021 par la lettre adressée par le Comité des pêches 22 au Président de la République le 29 juillet.

Saint-Brieuc : Réaction du Comité des pêches 22 suite à l’incident de foreuse


Ne copiez pas l’article, copiez le lien, vous protégez ainsi les droits d’auteur de notre équipe rédactionnelle.