France – Vendredi 30/04/2021 – energiesdelamer.eu. Avril, mois faste pour l’éolien en mer posé et flottant. Après l’ouverture du dialogue concurrentiel le 26 avril 2021 pour la Normandie, c’est au tour du projet de 230 à 270 MW attendu au large de Belle-Île et de l’île de Groix, d’être lancé par Barbara Pompili, Ministre de la transition écologique.

La CRE, présidée par Jean-François Caenco, vient de mettre en ligne, le document de consultation relatif à la procédure de mise en concurrence avec dialogue concurrentiel n°1/2021 portant sur des installations éoliennes flottantes de production d’électricité en mer dans une zone au large du sud de la Bretagne. Cette consultation fait suite au débat public qui a été organisé par la Commission Nationale du Débat Public a eu lieu du 20 juillet 2020 au 21 décembre 2020. Le compte rendu de la CPDP Bretagne sud, présidée par Laurent Pavard, a été rendu public le 21 février 2021, ainsi que le bilan de la présidente de la CNDP, Chantal Jouanno ICI. La décision de l’Etat faisant suite à ce débat public doit être rendue avant le 22 mai 2021.

La procédure de dialogue concurrentiel sera menée en trois phases :

1ère phase : phase de sélection des candidatures

2ème phase : phase de dialogue concurrentiel

3ème phase : phase de remise et de sélection des offres.

Trois dates clés

 La date limite pour poser des questions est le 17 mai 2021 à 12h.

Conformément au document de consultation, les questions et réponses rendues publiques seront publiées sur la page de la CRE au 31 mai 2021.

La date de clôture du dépôt des candidatures est le 1er juillet 2021 à 12h.

Calendrier envisagé pour la phase de dialogue concurrentiel

Le début du dialogue concurrentiel est envisagé en septembre 2021. La durée du dialogue envisagée est de six mois. Cette durée peut être modifiée si l’Etat le juge nécessaire.

Description du projet

Il a pour objet la construction et l’exploitation d’un parc éolien flottant d’une puissance installée comprise entre 230 et 270 MW, dans une zone géographique (ci-après dénommée la Zone ou le Périmètre) située au sud de la Bretagne, au large de Belle-Île et de l’île de Groix, telle que décrite ci- après. La puissance indiquée ci-dessus sera, le cas échéant, ajustée au cours de la procédure de mise en concurrence, dans la fourchette indiquée ci-dessus, afin de tenir compte notamment des études réalisées sur le Périmètre et des échanges avec les candidats.

 

Tous les documents pour s’informer et se porter candidat sont sur le site de la Commission de Régulation de l’Energie

POINTS DE REPÈRE

27/04/2021 – Barbara Pompili, la ministre de la Transition écologique, a ouvert, lundi 26 avril, officiellement le dialogue concurrentiel du 8è parc éolien en mer français, pour le futur parc de quelque 1 GW au large de la Normandie

Ouverture du dialogue concurrentiel sur le projet éolien offshore de Normandie

Avec les aspects environnementaux, le « Marché local et les enjeux réglementaires » seront à l’ordre du jour des demandes des collectivités locales. Commandez directement votre trimestriel MerVeille Energie #4, qui comprend notamment, le décryptage de Séverine Michalak, juriste, expert en Droit des EMR.


 

Les événements, articles et interviews publiés par energiesdelamer.eu sur le débat public Groix / Belle-Ile menés par la CPDP Bretagne Sud sont disponibles dans le BUSINESS DIRECTORY.

 

La Commission particulière de débat public de Bretagne sud était composée de Laurent Pavard (Président), Karine Besses, Jean-Pierre Bompard, Jérôme Laurent, Michèle Philippe. Le secrétariat général était dirigé par Marc Di Felice.

CPDP de Bretagne sud : « Éoliennes flottantes au sud de la Bretagne, discutons en ! ».


Publicités Google :