France – Lundi 14/12/2020 – energiesdelamer.eu.  C’est avec le lycée Le Corbusier d’Aubervilliers en Ile-de-France que l’Ifremer lance avec les Petits débrouillards,  le projet de médiation scientifique « Débattre sans se battre ». Cet engagement pour l’ouverture de la science vers les jeunes et former ainsi des jeunes générations à l’esprit critique, aiguiser leur jugement, combattre les infox et prendre place dans le débat public », est un des thèmes favoris de François Houllier, président de l’Ifremer toujours attentif à la diffusion de l’information scientifique.

Conçu en partenariat avec le réseau associatif d’éducation populaire à la culture scientifique, « Les Petits Débrouillards, » ce parcours éducatif destiné aux lycéens poursuit deux objectifs : faciliter la prise de parole des jeunes dans le débat public sur des sujets de société et leur apprendre à déjouer les pièges des fausses informations en s’inspirant de la démarche d’investigation scientifique.

« Débattre sans se battre » est un projet profondément actuel explique François Houllier, … et il est essentiel d’apprendre aux jeunes générations à démêler le vrai du faux, à recouper et vérifier les informations, à retrouver leurs sources ».

UNE PREMIÈRE ÉDITION AUTOUR DE LA PÊCHE DURABLE

Pour nourrir le débat de cette première édition, l’Ifremer met à la disposition des classes un dossier pédagogique « clé en main » sur la question de la durabilité de la pêche. Des témoignages scientifiques éclairent ainsi certaines questions controversées et souvent mises en lumière sur la scène médiatique : est-ce qu’il y aura encore des poissons dans la mer en 2050 ? Comment limiter les impacts de la pêche sur les écosystèmes ? Les labels actuels sont-ils satisfaisants ? Autant de sujets dont les lycéens devront se saisir pour formuler leur questionnement et alimenter leur propre débat sur la pêche durable.

La marraine de la classe d’Aubervilliers est Clara Ulrich, directrice scientifique adjointe de l’Ifremer en charge des questions liées à la pêche et référente Sciences et Société. « La question de la pêche durable est un excellent cas d’étude. Elle génère beaucoup d’oppositions au sein de la société, tout en restant porteuse de promesses : la pêche durable, c’est possible ! Ayant consacré l’essentiel de ma carrière de chercheure à ces questions à l’échelle européenne, j’espère pouvoir transmettre aux lycéens d’Aubervilliers un peu de passion pour la connaissance scientifique, quelques clés pour comprendre que les solutions « simplistes » n’existent pas mais que le futur s’écrit ensemble, et aussi, un peu d’envie de mer… »/
s’emparent d’un tel sujet et de mieux comprendre les projets scientifiques portés par l’institut pour éclairer les enjeux de la pêche de demain.

Vanessa Laumallier et Damien Boussard, professeurs de sciences de la vie et de la Terre et d’Histoire-géographie de la classe de seconde du lycée Le Corbusier d’Aubervilliers en Ile-de-France encadrent ce programme.

*S’ÉTENDRE À L’ÉCHELLE NATIONALE ET EN OUTRE-MER.*

Si d’autres classes de lycées souhaitent participer à ce programme, elles sont invitées à se manifester auprès de l’Ifremer ou des Petits Débrouillards. Dans les années à venir, « Débattre sans se battre » a vocation à être déployé dans l’hexagone comme dans les outre-mer.

Plein de succès pour cette initiative !

Le directeur des Petits débrouillards est François Deroo

POINTS DE REPERE

energiesdelamer.eu avait collaboré avec Les Petits débrouillards lors de «Pari(s) energie hydrolienne» manifestation conçue par B-Bormemann  et présentée en 2017 sur les quais de la Seine.


Ne copiez pas l’article, copiez le lien, vous protégez ainsi les droits d’auteur de notre équipe rédactionnelle.