Danemark – Japon. Vendredi 16/10/2020 – energiesdelamer.eu. « Au début de l’année 2021 au plus tard, MHI Vestas souhaite dévoiler une nouvelle turbine qui rivalisera avec les modèles surdimensionnés déjà annoncés par ses concurrents GE et Siemens Gamesa », a déclaré le PDG Philippe Kavafyan.

Sans pour autant spécifier de capacité nominale, Kavafyan a déclaré aux médias danois que la plate-forme serait «très puissante» et «un bond plutôt qu’une évolution» par rapport à la machine actuelle V164 / V174 qui peut atteindre 10 MW.

Distancé par les machines de 13 à 15 MW déjà en cours de développement par GE et Siemens Gamesa, Philippe Kavafyan a déclaré que «le moment était venu de passer à l’étape suivante». Vineyard, pionnier de l’offshore américain, envisage une turbine plus grosse alors que l’accord MHI Vestas expire.

« Ce sera soit en fin d’année, soit au début de l’année prochaine. Nous parlons de turbines prêtes pour une installation commerciale d’ici le milieu des années 2020 », a déclaré le PDG de MHI Vestas. « La nouvelle plate-forme sera toujours basée sur la technologie de l’équipementier éolien Vestas, copropriétaire du fabricant avec Mitsubishi Heavy Industries », précise Philippe Kavafyan à EnergyWatch.

Ce qui signifie qu’il s’agira d’une machine à engrenages contrairement à la technologie à entraînement direct utilisée par les concurrents.

La V164 est actuellement la machine la plus puissante fonctionnant commercialement avec des turbines de 9,5 MW en marche. Bien qu’elle ait connu du succès en Europe et à Taïwan, la pression s’est exercée sur MHI Vestas pour que le groupe développe une turbine plus puissante, alors que ses concurrents récupéraient des commandes de projets éoliens offshore géants tels que celui de Dogger Bank de 3,6 GW au large du Royaume-Uni ou de 2,6 GW de Dominion offshore, projet éolien aux États-Unis qui devrait être mis en service au milieu des années 2020.

Recharge a révélé aujourd’hui comment le développeur Vineyard Wind, qui avait à l’origine la V174 9.5MW pour son projet américain, envisage maintenant une turbine plus grande avec un concurrent. ‘Ruler of the Seas’ commence son règne avec l’installation des premiers V164.

Le plus gros contrat unique de MHI Vestas est le parc de 1,1 GW Seagreen au large de l’Écosse. Les turbines MHI Vestas ont des commandes fermes de 4,4 GW et des accords avec des fournisseurs conditionnels ou privilégiés couvrant environ 1,4 GW de plus. La machine de 7 MW avait été dévoilée par Vestas en 2011, avant sa JV avec MHI.

Sources : Recharge, EnergyWatch

POINTS DE REPÈRE

23/09/2020 – L’attribution du contrat, sous réserve que Dogger Bank A et B atteignent la clôture financière, comprend une commande de 190 éoliennes en mer Haliade-X de 13 MW à installer au large de la côte nord-est de l’Angleterre​

Ne copiez pas l’article, copiez le lien, vous protégez ainsi les droits d’auteur de notre équipe rédactionnelle.