France – Etats-Unis – Allemagne – Jeudi 08/10/2020 – energiesdelamer.eu. Siemens Gamesa a déposé une plainte pour contrefaçon de brevet contre GE Renewable Energy devant le tribunal de district américain du Middle District de Floride le 29 septembre 2020. Dans celle-ci, Siemens Gamesa mentionne que l’éolienne offshore Haliade-X de GE enfreint les brevets de technologie Direct Drive offshore de Siemens Gamesa. «En tant que premier fournisseur mondial d’éoliennes offshore avec plus de 1000 turbines à entraînement direct offshore installées et plus de 2000 vendues, Siemens Gamesa est fortement engagé sur le marché de l’énergie éolienne offshore et investit massivement dans la recherche et l’innovation pour augmenter l’efficacité et réduire coût de l’énergie (LCoE) », a déclaré Siemens Gamesa dans un communiqué.

«La protection des droits de propriété intellectuelle est essentielle pour encourager des investissements continus dans l’innovation. Siemens Gamesa est déterminé à protéger ses innovations technologiques offshore Direct Drive et croit fermement en l’affaire contre GE. » La plainte de Siemens Gamesa intervient après que GE Renewable Energy ait déposé une plainte pour violation de brevet contre Siemens Gamesa auprès de la Commission du commerce international des États-Unis à la fin du mois de juillet.

Dans sa plainte, GE Renewable Energy allègue que les éoliennes de Siemens Gamesa enfreignent les technologies brevetées à basse tension et à zéro tension de GE, qui garantissent que les éoliennes passeront la certification de conduite. «De l’avis de GE, la protection des droits de propriété intellectuelle est le fondement de l’innovation et de l’investissement dans les industries de haute technologie en général, ainsi que de la création d’emplois à forte valeur ajoutée. GE croit fermement aux mérites de son action contre SGRE et continuera de protéger sa technologie aux États-Unis », a déclaré GE Renewable Energy. En réponse au dépôt de plainte par Siemens Gamesa contre GE Renewable Energy, un porte-parole du fabricant d’éoliennes basé à Paris a déclaré que cela «semble être une mesure de représailles en réponse à nos actions en justice antérieures intentées contre eux pour protéger les droits de propriété intellectuelle de GE». «Le procès de Siemens Gamesa n’a aucun signification, et nous nous défendrons vigoureusement contre cette action», a déclaré le porte-parole de GE Renewable Energy. De son côté, un porte-parole de Siemens Gamesa a déclaré que la plainte de GE et la demande d’ «une ordonnance d’exclusion contre l’importation par SGRE de matériel éolien aux États-Unis» sont en cours et que Siemens Gamesa se défendra contre elle. «Nous sommes convaincus que les caractéristiques et fonctionnalités commercialisées par SGRE ne violent aucun droit de propriété intellectuelle de tiers», a déclaré le porte-parole de Siemens Gamesa

 

Ne copiez pas l’article, copiez le lien, vous protégez ainsi les droits d’auteur de notre équipe rédactionnelle.