France – Suède – Mercredi 09/08/2020, mise en ligne, mardi 08/09/2020 – energiesdelamer.eu. En fin d’après-midi la participation de Catrin Jung, Directrice de la Business Unit Eolien en Mer du groupe Vattenfall, à l’événement FOWT 2020 (Floatting Offshore Wind Turbines) dans la session dédiée aux développeurs et énergéticiens : « Comment devenir un leader de l’éolien en mer flottant » n’est pas neutre. Cette conférence sera également diffusée online.

energiesdelamer.eu a interviewé, Yara Chakhtoura, Directrice générale de Vattenfall Eolien*, (à gauche sur la photo) sur les enjeux de l’éolien en mer en France et les ambitions du groupe sur le marché.

 

Quelle est la vision de Vattenfall sur l’avenir du flottant en France ?

YC – Vattenfall considère l’éolien flottant comme une grande opportunité d’augmenter le potentiel de l’éolien offshore mondial et de contribuer à la décarbonation des pays. La France souhaite se positionner comme fer de lance de l’éolien en mer flottant. Dans cet esprit, le pays a lancé 4 projets pilotes d’environ 30MW chacun actuellement en cours de développement et qui devraient être opérationnels d’ici 2022-23. Dans sa programmation pluriannuelle de l’énergie pour 2019-2023, le gouvernement a prévu d’attribuer 3 projets de 250MW chacun, un en Bretagne Sud et deux en mer Méditerranée. Les enjeux économiques et industriels sont évidemment au cœur de cette stratégie française.

Quels sont les enjeux spécifiques pour le secteur d’après Vattenfall ? 

YC – Pour développer le flottant à l’échelle commerciale et compétitive, ce qui pourrait prendre 10 ans, plusieurs défis doivent être relevés. Il est impératif que les gouvernements donnent de la visibilité sur les volumes et les mécanismes de soutien spécifiques sur les prochaines années. Aussi, les acteurs du secteur doivent développer une approche plus industrialisée et intégrée pour réduire le coût total de production de l’électricité.

Au global, la France doit désormais accélérer son développement pour revenir dans la course européenne de l’éolien en mer, notamment en lançant une mission de planification maritime au niveau national afin d’identifier un pipeline de projets à lancer à moyen/long terme.

Quelle place Vattenfall ambitionne-t-il de jouer dans l’éolien flottant ?

YC – Vattenfall est un des leaders de l’éolien en mer avec 12 parcs en exploitation dans 5 pays (de l’ordre de 2GW) et 5GW en développement. Grâce à notre solide expérience de développeur et exploitant dans l’éolien en mer, nous avons bien entendu l’intention de compter également sur le segment de l’éolien flottant en Europe, en ligne avec notre ambition de contribuer à une vie sans énergie fossile d’ici une génération. Il ne faut pas pour autant oublier le potentiel de l’éolien en mer posé, notamment en France, alors qu’il a démontré sa compétitivité lors du dernier appel d’offres de Dunkerque, remporté à 44€/MWh.

*filiale renouvelable du groupe en France

POINTS DE REPERE

Vattenfall dans le Business Directory d’energiesdelamer.eu

 

Les intervenants de la table ronde sont Stephen Bull Equinor, Gregor Gorski Ocean Winds et Catrin Jung-Draschil Vattenfall.

Il n’est pas trop tard pour vous inscrire à FOWT online. FOWT se tient également demain mais exclusivement en vidéo. Inscrivez vous ici You have a special request ? Feel free to contact : Emmelyne BROUHANE +33 (0) 6.40.92.57.60

 

 

Ne copiez pas l’article, copiez le lien, vous protégez ainsi les droits d’auteur de notre équipe rédactionnelle.