​UK – Allemagne/Japon – Belgique. Lundi 07/09/2020 – energiesdelamer.eu. Alors que le 1er septembre, le troisième et dernier module transformateur offshore de Siemens Energy® (OTM) construit par Smulders et Engie Solutions à Hoboken en Belgique a quitté le chantier naval pour le parc éolien offshore de Moray East, Windhoist, basé localement à Ayrshire, continue de percer dans le secteur de l’éolien offshore. Cette fois , il a récemment obtenu un contrat pour fournir des techniciens locaux afin d’effectuer les travaux de pré-assemblage pour le parc éolien offshore de Moray East.

Windhoist a été reconnu comme fournisseur approuvé chez MHI Vestas l’année dernière. Le groupe bénéficie ainsi d’attribution de contrat relative à différents domaines d’activité: Installation Offshore, Offshore O&M, et maintenant de pré-installation d’éoliennes en mer. « Notre objectif a été de développer une base à partir de laquelle Windhoist peut fournir un soutien supplémentaire à MHI Vestas dans la période à venir » a déclaré Willie Dawson, directeur offshore de Windhoist

Vingt techniciens locaux ont été recrutés pour le projet qui commence ce mois de septembre, et qui devrait s’achever en septembre 2021. Il s’agit du troisième contrats de travaux que Windhoist entreprend pour MHI Vestas depuis la fourniture des services initiaux fin 2019.

 

En 2018, Windhoist avait remporté le contrat de Siemens Gamesa Renewable Energy pour les travaux de pré-assemblage de turbines à terre pour le parc Beatrice dans le Moray Firth. Ce contrat était le premier du groupe dans le secteur en plein essor de l’éolien offshore et concernait 40 emplois pendant les 10 mois à partir de mai 2018.

Avant de remporter ce premier contrat, et développer ainsi une nouvelle compétence destinée à la pré-installation d’éolien en mer, Windhoist a participé à la construction à plus de 11 GW de capacité éolienne terrestre dans le monde avec Nordex, Gamesa, Siemens, Senvion, Enecon.. Environ 100 GW de capacité éolienne offshore, y compris l’éolien flottant devraient être déployés dans le monde d’ici 2030. Alors que l’Europe a été à la pointe de cette révolution énergétique, les turbines seront déployées dans des eaux toujours plus profondes, plus éloignées des côtes du monde entier, de l’Asie aux Amériques. Ce boom éolien offshore est soutenu par une réduction spectaculaire du coût nivelé de l’énergie (LCOE); L’échelle est un facteur clé et les turbines de la prochaine génération doivent être capables de faire face à certaines des conditions les plus difficiles de la planète pendant plus de 25 ans.

 

POINTS DE REPERE

Le troisième et dernier module transformateur offshore de Siemens Energy® (OTM) a quitté le chantier de Smulders le 1er septembre pour le parc éolien offshore de Moray East.

Un OTM est la plate-forme de la sous-station en mer et, en première mondiale, trois d’entre elles seront connectées pour livrer 950 MW projet de Moray East.

Les OTM, qui ont été fabriqués à Hoboken, en Belgique, par Smulders et Engie Solutions, constituent une partie essentielle du parc éolien. Ils stabilisent et maximisent la tension de l’énergie reçue du large avant de transmettre l’électricité à la terre.

Les plates-formes seront installées sur des jackets et chacune pèse environ 1 100 tonnes. Chaque module transmettra l’électricité produite par les 100 turbines sur les 295 km² du site, vers la terre et vers les foyers et les entreprises.

L’OTM, qui est nettement plus petite et plus légère que les plates-formes classiques, transformera la puissance des éoliennes de 66 kV à la tension de transmission de 220 kV.

Ne copiez pas l’article, copiez le lien, vous protégez ainsi les droits d’auteur de notre équipe rédactionnelle.