France – Lundi 06/07/2020 – energiesdelamer.eu. Territoire labellisé French Impact, la Région Bretagne a lancé le 3 juillet avec Bpifrance, le premier appel à projets « FISO Bretagne ».

 

 

D’un montant global de 2,8 millions d’euros, l’appel à projets « FISO Bretagne » opéré par Bpifrance et la Région Bretagne, avec le concours du Haut-Commissariat à l’Economie Sociale et Solidaire et à l’Innovation Sociale, permettra de soutenir financièrement des projets socialement innovants ayant un impact économique et social, dans le cadre d’un plan de relance économique régional. Cet appel à projets vise à révéler et à encourager les activités durables et solidaires de demain en favorisant ainsi la création d’emplois et de richesses.

Seront ainsi soutenus les projets proposant une solution innovante, tant en termes de produits ou services que de mode d’organisation dans des domaines comme le vieillissement, l’environnement, la mobilité, la petite enfance, la santé, la lutte contre la pauvreté, les discriminations… Des projets qui répondent à des besoins sociaux et sociétaux encore non ou mal satisfaits et qui répondent aux besoins des territoires. Il s’agit, en particulier, de favoriser le développement de l’entrepreneuriat social.

 

Sont éligibles à ce dispositif les PME portant un projet d’innovation économiquement viable, et à impact social, et plus particulièrement les associations, les structures coopératives établies dans la région et les entreprises de l’économie sociales et solidaires.

« La Région Bretagne est fière est d’être la 1ère Région à contractualiser avec l’Etat et Bpifrance dans le cadre du FISO seconde génération. Ce dispositif vient compléter la palette des outils financiers pour accompagner l’innovation dans les territoires. Favoriser l’innovation sociale est un des objectifs de la BreizhCop, et la Région Bretagne a mis en place une politique ambitieuse d’accompagnement et d’incubation des projets socialement innovants en synergie avec des porteurs de projets (pôles ESS, Tags). » 

 

Les acteurs du projets

Martin Meyrier et Anne Patault, Vice-présidents de la Région Bretagne, respectivement, à l’économie, l’innovation, l’artisanat & aux TPE, et à l’égalité, l’innovation sociale & la vie associative.

 Hervé Lelarge, Directeur régional Bretagne de Bpifrance.

L’aide est accordée sous forme d’avance, récupérable intégralement en cas de succès technico-économique du projet. Le taux de financement maximum est fixé à 50% des dépenses éligibles (innovation, frais internes de personnel, externes, frais généraux…). Le montant minimum de l’aide est fixé à 30 000 €. 

Les projets seront évalués par un Comité Régional FISO mis en place dans le cadre de l’appel à projets. Ce comité a pour rôle d’évaluer et de qualifier le caractère socialement innovant du projet présenté, d’en apprécier les objectifs économiques et l’impact social. Il appuiera son travail sur une grille de caractérisation de l’innovation sociale basée, sur les différents travaux réalisés en la matière.

L’appel à projets est ouvert dès maintenant jusqu’à épuisement des fonds, et au plus tard au 31 décembre 2022.

Les projets sont à déposer auprès de la Direction Régionale Bpifrance Bretagne à l’adresse suivante:  lydie.jaffre@bpifrance.fr. Informations sur bpifrance.fr

Sources : Region Bretagne – Bpifrance – mis en ligne samedi 04/07/2020 

Points de repère

 

Lancé fin 2015 de façon expérimentale dans neuf des anciennes régions (voir ci-dessous notre article du 4 novembre 2015), le fonds d’innovation sociale (Fiso) avait donné lieu à des appels à projets régionaux assortis chacun d’un cahier des charges. L’objectif affiché était alors d’atteindre en un an 20 millions de financement – 10 millions par l’État via Bpifrance, 10 millions par les régions – et une évaluation était annoncée pour la fin 2016. Dans la lignée de la loi sur l’économie sociale et solidaire (ESS) de 2014 qui définissait l’innovation sociale, il s’agissait alors de soutenir des projets innovants et viables économiquement, répondant à des besoins sociaux non ou mal satisfaits.

 

Quatre ans plus tard, on ne trouve pas trace d’évaluation, mais le gouvernement relance discrètement le Fiso. Dans un communiqué diffusé le 5 décembre 2019, le ministère de la Transition écologique et solidaire – via le haut-commissariat à l’économie sociale et solidaire et à l’innovation sociale -, Bpifrance et la région Bretagne annoncent la création d’un Fiso Bretagne doté de 2,8 millions d’euros (1 million d’euros par la région et jusqu’à 1,8 million d’euros de « fonds nationaux »). « L’ambition est d’accompagner un changement d’échelle de l’ESS dans notre région », a commenté Loïg Chesnais-Girard, président de la région Bretagne. « Sélectionnés au regard de leur impact social et de leur viabilité économique », les projets retenus « pourront être accompagnés jusqu’à 50% du montant retenu, en avance récupérable ».

 

Le Fiso permet de soutenir les « start-up sociales » dans leur « phase d’amorçage », a ajouté le 9/12/2019, Christophe Itier, haut-commissaire à l’ESS. « En partenariat avec Bpifrance, nous avons décidé de relancer ce fonds en doublant l’engagement de l’État. » Après l’initiative bretonne « qui doit inspirer l’ensemble des régions de notre pays », le « Fiso 2 » pourrait être lancé dans d’autres régions. Avec a priori, à la clé, un cofinancement national, même si la dotation Fiso prévue dans le projet de loi de finances pour 2020 ne serait que d’1 million d’euros par an jusqu’en 2022.

Source : Banque des Territoires