France – Vendredi 15/05/2020 energiesdelamer.eu. Ce post-doctorat fait partie du projet R&D DIMPACT dédié à la «Conception de FOWT (Eolienne Offshore Flottante) et des IMPACTS des vagues énergiques raides et déferlantes». Ce projet est coordonné par la FEM. Dans le cadre de ce projet, le stagiaire postdoctoral contribuera au développement et à la réalisation des expériences en cuve houlomotrice qui seront menées à l’IFREMER à Brest.

 

Le projet « DIMPACT »

Dimensionnement d’éoliennes flottantes prenant en compte les impacts de la raideur et des vagues déferlantes

 

Durée : 40 mois

 

Contexte

Lors de la conception d’éoliennes offshore pour un site spécifique, les industriels doivent analyser l’état limite ultime (ou ULS pour Ultimate Limit State) de la structure, c’est-à-dire la réponse maximale attendue des systèmes en mer au cours de leur cycle de vie.

L’évaluation de l’ULS semble comporter de considérables incertitudes en raison des impacts de la raideur et des vagues déferlantes (dénommés ensuite ESBW). Comme le montrent les publications du secteur pétrolier offshore et de l’éolien fixe en mer, l’ESBW peut exciter les premiers modes structurels (en présence de vagues raides non déferlantes), causer des dommages dus à une excursion verticale de l’eau (runup) ou à la submersion de la plateforme (green water) ou encore entraîner des détériorations locales dues au tossage (slamming). La modélisation numérique d’une éolienne offshore flottante (EOF) à échelle 1 a même montré que les extrémités des pales pouvaient heurter l’eau dans des conditions réalistes d’ESBW.

 

Descriptif du post : FEM / Ifremer

 

 

Loader Loading...
EAD Logo Taking too long?

Reload Reload document
| Open Open in new tab