Pays Bas – Vendredi 28/02/2020 – energiesdelamer.eu.  Shell Nederland, la société néerlandaise d’infrastructure et de transport de gaz naturel Gasunie et l’opérateur portuaire Groningen Seaports ont formé une coentreprise pour développer un projet d’hydrogène renouvelable, nommé NortH2, dans le nord des Pays-Bas.

 

Il y a dix jours, Hornsea 2, avait annoncé le projet Gigastack développé par ITM Power dans le cadre du plan hydrogène du concours BEIS (Hydrogen Supply Department).

 

Cette fois ce sont les Pays-Bas avec NortH2, qui sera selon les entreprises, l’un des « plus grands projets d’énergie renouvelable au monde ». Le président-directeur général de Shell Nederland, Marjan van Loon, a déclaré: «Ensemble, nous lançons une ambition qui place les Pays-Bas au premier rang de l’hydrogène dans le monde.

Le projet est encore au stade de la planification et des décisions d’investissement définitives doivent encore être prises.

Une étude de faisabilité sera achevée à la fin de cette année 2020 mais le projet nécessitera le soutien du gouvernement, a publié le quotidien Financieele Dagblad.

D’autres partenaires pourraient également se joindre au projet. L’électricité serait apportée à terre à Eemshaven où elle serait utilisée pour produire de l’hydrogène pour l’industrie du nord de l’Europe et distribuée via le réseau actuel de gaz de Gasunie.

L’usine aura la capacité de produire 800 000 tonnes d’hydrogène par an. «L’hydrogène vert, produit à partir de sources renouvelables telles que l’énergie éolienne et solaire, est au cœur de l’accord climatique néerlandais et du Green Deal européen», déclarent les trois sociétés.

L’hydrogène est largement utilisé dans l’industrie mais est actuellement principalement produit avec du gaz. En octobre dernier, Groningen a accueilli une grande conférence sur le développement d’une économie basée sur l’hydrogène. Le ministre des Affaires économiques, Erik Wiebes, a déclaré à l’époque que la région avait tout ce dont elle avait besoin, y compris les infrastructures (gazoducs, port en eau profonde), l’espace et les connaissances nécessaires pour faire de la transition vers une économie de l’hydrogène une réalité.

 

Le parc éolien offshore démarrera avec une production d’environ trois à quatre gigawatts d’ici 2030, pour atteindre 10 gigawatts d’ici 2040. Cela suffirait à alimenter 12,5 millions de ménages, soit plus que le nombre total de ménages aux Pays-Bas, a annoncé le consortium.

 

N.V. Nederlandse Gasunie est une société néerlandaise d’infrastructure et de transport de gaz naturel opérant aux Pays-Bas et en Allemagne. Gasunie possède le réseau de transport de gaz néerlandais avec une longueur totale de plus de 12 000 kilomètres et un réseau de 3 100 kilomètres en Allemagne.

 

 

Points de repère

 

19/02/2020 – Hornsea 2, sera couplé à des électrolyseurs pour produire de l’hydrogène vert. Le projet Gigastack développé par ITM Power vient de recevoir une subvention de 7,5 M£ (9 M€) de la part du gouvernement britannique dans le cadre de son plan hydrogène dans le cadre du concours BEIS (Hydrogen Supply Department).

 

03/10/2018 – Spécial WindEurope Hambourg – L’Europe devrait atteindre les 70 GW installés en mer d’ici à 2030. Pour atteindre les prévisions divulguées par WindEurope, les ports devront investir entre 500 M€ et 1 milliards d’euros dans la modernisation.