France – Vendredi 06/12/2019 – energiesdelamer.eu. A 11 jours du conseil d’administration qui statuera sur la reconduite de son mandat à la tête d’Engie, Isabelle Kocher a accordé une interview au Figaro.

La directrice générale d’Engie a pris la défense de l’intégrité du groupe, alors que BFM Business a évoqué un projet de cession de l’ensemble des infrastructures gazières héritées de Gaz de France (GRDF, GRTgaz…). 

 

« Démanteler et vendre Engie par appartements, non ! Le groupe est un grand fleuron français et je ferai tout pour qu’il le reste. »

 

Les infrastructures gazières dont les Business Units Elengy, GRDF, GRTgaz, Storengy, Chine et APEC (Asie-Pacifique) sont dirigées par Didier Holleaux, représentent près de 40 % des bénéfices d’Engie, dont l’Etat détient encore 24 % du capital.

Les séparer des autres activités reviendrait de fait à démanteler le groupe issu de la fusion de GDF et Suez il y a plus de dix ans. « Ce n’est pas un scénario crédible dans l’immédiat », assure un proche du dossier…. Ni Engie, ni le gouvernement n’ont voulu commenter ces rumeurs mentionne les Echos. Résultat le 17 décembre 2019.

 

 

Points de repère

Pour le secteur des énergies renouvelables de la mer, Gwenaelle Avice-Huet est Directrice Générale Adjointe d’ENGIE depuis 2019. Elle est en charge des Business Units France Renouvelables et Hydrogène, responsable de la Global Business Line Renouvelables et Directrice Générale de la Business Unit North America. La BU France Renouvelables comprend l’éolien terrestre, le solaire et les nouvelles technologies (énergies marines et gaz verts).