Etats-Unis – Mercredi 31/07/2019 – General Electric (GE) a envoyé des signaux positifs sur l’avancée de son redressement en relevant ses objectifs financiers pour 2019 du fait d’un léger mieux dans l’Énergie.

 

Malgré une perte nette de $61 millions au deuxième trimestre due principalement à une charge de $ 744 millions liée à la révision à la baisse de la valeur de ses réseaux électriques intelligents, le bénéficie par action ajusté, référence en Amérique du Nord, s’est élevé à 17 cents, contre 12 cents attendus en moyenne par les analystes financiers selon le communiqué.

 

Chiffres clés

Une progression de 1,1%, à $ 28,83 milliards.

Néanmoins les recettes générées dans l’Energie ont plongé de 25%, à 4,68 milliards de dollars, et les commandes de 22%.

GE a connu lors des trois dernières années une véritable descente aux enfers du fait d’acquisitions effectuées dans le secteur énergétique, dont la plus symbolique est le rachat pour $15 milliards en 2015 du pôle Energie d’Alstom.

«2019 reste une année de réinitialisation chez GE», a déclaré Larry Culp, lors de la téléconférence avec les analystes. «Notre performance cumulative est en avance sur nos perspectives dans plusieurs domaines», le secteur de l’électricité affichant des «premiers signes» de stabilisation.