Pays-Bas – Lundi 29/07/2019 – energiesdelamer.eu – La vente aux enchères sans subvention de deux nouveaux parcs éoliens en mer aux Pays-Bas, devrait rendre les combustibles à base de charbon non viables.

Cette conclusion émane de GlobaData après l’annonce le 11/07/2019 de la construction des parcs éoliens offshore Hollandse Kust Zuid (HKZ) 3 et 4 sur un mécanisme de subvention zéro.

Comme energiesdelamer.eu l’avait publié, pour HKZ, « nous sommes ‘sans subvention’ i.e. exposé aux prix de marché. Il n’y a pas de complément de rémunération ou de tarif d’achat ou autre mécanisme de soutien en place de la part du gouvernement néerlandais » a apporté comme clarification Yara Chaktoura Directeur Général de Vattenfall Éolien SAS à energiesdelamer.eu.

 

C’est le deuxième projet aux Pays-Bas après Hollandse Kust Zuid (HKZ) 1 et 2 que Vattenfall remporte sans mécanisme de subvention. Les parcs éoliens Hollandse Kust Zuid 1 à 4 auront une capacité combinée d’environ 1,5 GW et constitueront les deux premiers parcs éoliens offshore non subventionnés à l’échelle mondiale lors de leur mise en service, indique GlobalData, la société de données et d’analyse.

 

En 2018 le gouvernement avait estimé qu’un total de 6,1 GW d’électricité devait être généré ici entre 2023 et 2030.

 

La vente aux enchères sans subvention aux Pays-Bas devrait rendre les combustibles à base de charbon non viables, ce qui entraînerait leur fermeture bien avant l’interdiction officielle prévue en 2030.

 

La fermeture de ces centrales devrait entraîner une augmentation des prix de gros aux Pays-Bas, rendant l’exploitation des projets éoliens rentable même sans l’aide de subventions.

 

Mohit Prasad, chef de projet chez GlobalData, a déclaré: « Dans le cadre du mécanisme de subvention zéro, l’électricité générée par le parc éolien offshore sera vendue sur le marché de gros au lieu d’un système de revenus continus qui verrouille un revenu fixe. »

 

Le coût de l’éolien offshore en Europe est en baisse et une nouvelle baisse est attendue. Certains des principaux marchés éoliens offshore en Europe devraient voir leur coût moyen du projet diminuer.

 

Selon GlobalData, le Royaume-Uni, qui dispose de la plus grande installation éolienne offshore en Europe, avait un coût moyen d’un projet éolien offshore de 5.152 dollars par kW en 2018. Il devrait baisser à 4.787 dollars par kW d’ici 2025.

Au cours de la même période, le coût moyen d’un projet de parc éolien offshore en Allemagne devrait passer de 4.268 dollars par kW à 3.989 dollars par kW.

Les Pays-Bas devraient connaître une chute beaucoup plus abrupte, le coût du projet diminuant de 5.700 $ par kW en 2018 à 4.250 $ par kW à la fin de 2025.

 

La réduction du coût du projet est estimée sur la base du prix des composants d’éoliennes et des turbines plus efficaces.

Mohit Prasad ajoute: «À l’avenir, on peut s’attendre à voir plus de développeurs s’efforcer de mettre en place un mécanisme de subvention zéro. Par exemple, les Pays-Bas ont été inspirés par une vente aux enchères similaire en Allemagne en avril 2017.

Cependant, les deux enchères étaient différentes en ce qui concerne le calendrier; dans le premier cas, les développeurs ont jusqu’en 2024 pour commencer la construction, tandis que les développeurs néerlandais devront réaliser les projets deux ans plus tôt.

«Les développeurs allemands ont misé sur la possibilité que les capacités des turbines aient suffisamment augmenté pour les aider à réduire leurs coûts de production. Ils ont encore bon espoir pour le projet en raison de la proposition d’introduire un système de taxe sur le carbone par le gouvernement sur les émissions en 2020, à 18 EUR / tonne de CO2, qui passera à 35 EUR / tonne en 2030. « 

 

 

Points de repère

En savoir plus et retrouver les articles publiés par le site energiesdelamer.eu sur Vattenfall consultez la base de données du Business Guide