France – Mardi 16/07/2019 – energiesdelamer.eu. Flash « Ils Bougent ». C’est Emmanuelle Wargon secrétaire d’Etat qui a défendu ce mardi au Sénat le projet de loi énergie et climat après la démission de François de Rugy. Elle a indiqué ainsi qu’elle « assurerai(t) la continuité de l’Etat » pour que les débats puissent se dérouler « dans les meilleures conditions possibles ». En effet, une semaine après les révélations de Médiapart et le Parisien, la démission de François de Rugy a été acceptée.

La démission de François de Rugy présentée à Edouard Philippe a été acceptée par le président de la République. Emmanuel Macron a déclaré que c’est une « décision personnelle » de François de Rugy, indique l’Élysée, « pour qu’il puisse se défendre pleinement et librement ».

“La mobilisation nécessaire pour me défendre (face aux accusations de Mediapart, ndlr) fait que je ne suis pas en mesure d’assumer sereinement et efficacement la mission que m’ont confiée le Président de la République et le Premier ministre”.

 

François de Rugy s’est émeut des “contre-vérités” de Mediapart et assure déposer une plainte pénale en diffamation contre le journal en ligne. Nommé au gouvernement en septembre 2018, il avait hérité de la succession de Nicolas Hulot et parmi les nombreuses déclarations Barbara Pompili, députée LREM et proche de François de Rugy, a cependant déploré sa « légèreté dans la gestion des moyens publics ».

 

 

Jack Azoulay – nommé le 15 juillet sera-t-il le Directeur de cabinet d’un jour ou sera-t-il de renommé avec le ou la nouvelle ministre de la transition écologique et solidaire ou est-ce que Jack Azoulay, ancien directeur de cabinet d’Emmanuelle Wargon est l’avant coureur du futur ou de la future ministre de la transition énergétique et solidaire ?

Points de repère

10 ministres en 12 ans pour le ministère de l’environnement, de l’écologie…