Japon – Samedi 29/06/2019 – Flash – L’accord, réaffirme le soutien des 19 pays à l’accord de Paris signé en 2015 sur la lutte contre le réchauffement climatique.

 

 

Le sommet du G20 à Osaka au Japon.

LUDOVIC MARIN AFPJapon G20 26 06 019

Une bataille qui s’est jouée autour du climat avant l’ouverture du sommet,. Emmanuel Macron, président de la République avait prononcé un message de fermeté le premier jour de sa visite officielle au Japon, mercredi 26 juin. Le président français a averti que la France fixait une « ligne rouge » sur le climat et qu’elle ne signerait pas la déclaration du sommet du G20 si elle ne défendait pas « l’ambition climatique »Si on ne parle pas de l’accord de Paris et si pour se mettre d’accord dans une salle à vingt on n’est plus capables de défendre l’ambition climatique, ce sera sans la France. C’est simple », avait-t-il déclaré lors d’un discours prononcé devant la communauté française du Japon.

Avant et pendant le sommet selon les agences de presse, et la presse accréditée présentes au Sommet, l’accord a été conclu samedi matin après de longues négociations rendues difficiles par la tentative des Etats-Unis de bloquer une déclaration dans un format similaire à celui des G20 de Hambourg en 2017 et de Buenos Aires en 2018.

Les Européens, rejoints par le Canada, s’étaient retrouver pour unifier leur position sur ce dossier avant le début du Sommet.

Les États-Unis, seul pays du G20 à avoir annoncé leur retrait de ce texte avait cherché à rallier à leur position le Brésil, l’Australie, l’Arabie Saoudite ou la Turquie mentionne Reuters.

 

 

Photo : E. Macron de LUDOVIC MARIN / AFP