Madagascar – Mardi 12/02/2019. energiesdelamer.eu. L’hydrolienne fluviale P66 conçue par Guinard Energies et construite chez Navtis, a reçu le 22 janvier dernier, la délégation de la Direction Générale de l’Energie malgache sur le site d’Ambatolaona. L’objectif était de valider le Programme d’Engagement Environnemental (PREE) et d’obtenir la délivrance de l’Autorisation Environnementale.

 

 

L’hydrolienne P66 fait un mètre de haut sur 1 mètre 50 de long, et produit environ 3,5 kW, 24 heures sur 24. Elle est installée sous un pont, sans génie civil. Cette production est hybridée par une source solaire pour atteindre 10 kW en pointe. Le parc de batteries est de 30 kWh. Autre avantage, la production en continu permet de réduire significativement la taille du banc de batterie, et donc les coûts d’investissements.

 

Cette installation a été réalisée dans le cadre du programme d’Electrification Rurale par HYdrolienne Guinard Energies (ERHYGE). Les partenaires sont Guinard Energies, le GRET et SM3E. Trois emplois ont été créés a déclaré Guinard Energies sur son site, 27 tonnes équivalent CO2 sont évitées par an et 50 foyers, 5 entreprises et l’ensemble des services publics bénéficient dorénavant d’électricité produite par l’hydrolienne.

 

AMBATOLOANA faisait partie des 9 projets lauréats de l’appel à projets « Solutions innovantes pour l’accès à l’énergie hors réseaux » de l’ADEME délivrés en mars 2018. L’objectif est de faire émerger des projets innovants portés par des entreprises françaises ou des ONG à destination des populations non reliées aux réseaux énergétiques traditionnels.

Albert Rakotonirina, Responsable du volet Environnement, département Services essentiels et Ressources Naturelles (SEREN) – GRET Madagascar, a résumé les enjeux environnementaux du projet :

« A Madagascar, en fonction de l’importance des impacts prévisionnels du projet sur son environnement, un document d’étude d’impacts doit être déposé soit à l’Office National pour l’Environnement soit au ministère de tutelle pour les projets les moins impactant. Pour le projet ERHYGE – Ambatolaona, c’est donc le ministère de l’Énergie qui a examiné notre dossier de PREE et proposé cette visite sur le site.

L’hydrolienne est une technologie nouvelle à Madagascar et ce type d’installation est la toute première réalisée sur le territoire.

Nous avons donc, à l’instar de ce que nous réalisons pour nos projets d’hydro électricité classiques, recensé les espèces animales et végétales vivant aux abords du site d’installation, évalué l’état initial de la faune aquatique par la mise en place de pêche d’échantillonnage, et avons élaboré un protocole de suivi du milieu tout au long de 2019.

L’impact le plus important que nous ayons eu à constater a été une augmentation du niveau de l’eau en amont du pont qui accueille l’hydrolienne en raison de l’ajout des vannes de régulation.

Pour éviter le risque d’inondation des rizières, les berges ont été rehaussées et certains canaux d’irrigation ont même parfois été dévasés. »

 

 

Le programme d’engagement environnemental du projet ERHYGE

C’est dans le cadre du programme d’Electrification Rurale par HYdrolienne Guinard Energies (ERHYGE), que Guinard Energies et ses partenaires GRET et SM3E ont déployé sur la commune d’Ambatolaona l’unité de production d’électricité comprenant une hydrolienne P66, un ensemble photovoltaïque de 4kWc couplés à une solution de stockage sur un parc batteries.

Le Gret*, qui intervient depuis plus de dix ans dans le secteur de l’hydroélectricité à Madagascar, s’est associé avec Guinard Energies, société basée à Brest, et avec un opérateur malgache – la Société pour la maîtrise de l’eau, de l’énergie et de l’environnement (SM3E) – pour développer un projet pilote d’électrification hors réseau par une petite hydrolienne alimentant un mini-réseau à Madagascar.

 

C’est une réussite de plus à mettre à l’actif des PME françaises qui conçoivent et installent des hydroliennes fluviales (ou marines) innovantes