France – Mardi 05/02/2019 – energiesdelamer.eu. Le Gouvernement a lancé en juillet 2018, en lien étroit avec les Conseils régionaux, un appel à candidatures pour désigner les pôles de compétitivité sur la période 2019-2022. Par ailleurs, France Clusters a publié un dossier sur les emplois dans les clusters français.

 

Pôles de compétitivité

Conformément aux dispositions du cahier des charges, les dossiers ont fait l’objet d’une expertise par un comité de sélection réunissant l’État et les Conseils régionaux. Le Conseil de l’innovation a également été consulté dans ce cadre.

A l’issue de cette procédure, le Premier ministre a décidé de suivre les recommandations du comité de sélection et de labelliser 56 pôles de compétitivité :

  • 48 pôles de compétitivité sont labellisés pour une durée de quatre ans, dont les Pôles mer Atlantique et Méditerranée, Aquimer, EMC2, Capenergies, Derbi …

 

  • 8 pôles de compétitivité sont labellisés pour une durée d’un an, prolongeable à quatre ans sous certaines

Le communiqué précise que « le Premier ministre se félicite du travail partenarial qui a pu être conduit avec les collectivités et en particulier les Conseils régionaux pour faire aboutir cet appel à candidatures, dont l’ambition est de permettre aux pôles de compétitivité labellisés de viser l’excellence dans des secteurs clés d’avenir et de rayonner au niveau européen ».

 

Emplois dans les clusters

 

Un dossier a été publié par France Clusters à fin décembre 2018