France – Vendredi 01/02/2019 – energiesdelamer.eu. La réduction des nuisances lumineuses relative les éoliennes entre en application avec de nouvelles règles de balisage qui entrent en vigueur à compter du 1er février 2019. 

 

Les dispositifs lumineux nocturnes des éoliennes (terrestres).

L’objectif est d’atténuer la gêne visuelle des éoliennes pour les populations. De plus, un groupe de travail associant les porteurs de projets éoliens, les usagers aéronautiques et les régulateurs du ministère de la transition écologique et solidaire et du ministère des armées poursuit les travaux de définition de solutions techniques permettant de prolonger cet effort.

Le ministère des armées continue ainsi à accompagner la promotion du développement des énergies renouvelables dans le respect des activités opérationnelles découlant de ses missions permanentes ainsi que des besoins d’entraînement au vol basse altitude.     

Sources : ministère de la transition écologique et solidaire et ministère des armées

 

 

 

Points de repère

 

En France, le balisage des éoliennes terrestres fait l’objet de règles édictées par la Direction générale de l’aviation civile (DGAC). Le blanc des éoliennes pour être vues des aéronefs. Le mât et les pales doivent être blancs avec un facteur de luminance supérieur à 0,4. C’est avec ces paramètres qu’ils sont le plus visibles du ciel de jour, et ce d’autant plus qu’un feu clignotant blanc de 20.000 candelas est présent sur chaque nacelle (40 flashs à la minute, visibles à 360°).

Source : Futura Planète