Taiwan – Lundi 03/12/2018 – energiesdelamer.eu. Revers pour l’éolien offshore après la défaite du président Tsai Ing-wen. Taiwan va réduire le FIT éolien en mer pour les projets qui gagnent un PPA en 2019. L’annonce du nouveau tarif proposé est de 5,1 TWD (0,1657 USD) / kWh, soit une baisse de 12,71% par rapport à celui de 2018 a été faite à Londres.

 

 

 

Après une « défaite écrasante » de son parti aux élections locales à Taiwan, la présidente Tsai Ing-wen, a démissionné de ses fonctions à la tête du Parti démocrate-progressiste, ce qui pourrait affecter le soutien aux projets éoliens offshore dans le pays.

Le Parti démocrate progressiste (DPP) a considérablement perdu du terrain face au parti d’opposition, le Kuomintang (KMT), ce qui pourrait avoir un certain nombre d’implications importantes pour Taiwan. Il a déjà été suggéré que la Présidente Tsai Ing-wen pourrait être contestée au sein de son propre parti avant la prochaine élection présidentielle, qui aura lieu en janvier 2020.

Taïwan a mené à bien des projets de longue date visant à fermer des centrales nucléaires et à investir massivement dans l’énergie éolienne en mer.

À la fin d’avril 2018, les autorités taïwanaises ont annoncé les résultats de la première enchère à grande échelle pour l’éolien offshore dans le pays. La présidente a proposé de mettre fin à la dépendance du pays à l’énergie nucléaire d’ici 2025 tout en approvisionnant 20% de l’électricité taïwanaise à partir de sources renouvelables, soit cinq fois plus qu’en 2015.

Ces derniers mois, Taiwan est devenu le premier marché mondial d’exportation d’éolien offshore, mais des inquiétudes ont été exprimées quant à la possibilité de bouleversements politiques pour les projets énergétiques et l’éolien offshore en particulier.

 

Le directeur général de Natixis Corporate & Investment Bank, Ranjan Moulik, a déclaré lors de la conférence à Londres le 27 novembre 2018 que pour les développeurs, la situation politique à Taiwan pourrait être «difficile» en raison du système à deux partis. Il a déclaré à cette occasion que les changements de politique n’étaient pas inenvisageables à la suite du changement radical des opinions des électeurs lors des élections locales.

 

« Il est possible que nous assistions à un ralentissement du rythme de la mise hors service de l’énergie nucléaire. Cela pourrait à son tour affecter le rythme de déploiement des énergies renouvelables». L’énergie nucléaire et le rythme auquel elle devrait être mise hors service faisaient partie des nombreuses questions référendaires posées à l’électorat en même temps que les élections locales.

 

John MacAskill, directeur d’Offshore Wind Consultants Limited, qui possède un bureau à Taiwan et entretient des liens étroits avec les développeurs, a déclaré à OWJ: «À court terme, l’effet sur les projets dits » accélérés « tels que Yunlin développé par Wpd et Formosa 2 déveoppé par Macquarie et Swancor Renewable Energy sera minime.

 

 

«C’étaient des élections locales plutôt que des élections centrales, mais le KMT a une approche différente de la politique énergétique, à la fois en termes de rapidité du déclassement de l’énergie nucléaire et du développement des énergies renouvelables, bien que les effets ne se concrétiseront probablement qu’après les élections de 2020. .

 

«Certes, les projets ultérieurs pourraient être exposés à des modifications, voire à des contrats d’achat d’électricité. ”Cependant, M. MacAskill a déclaré qu’un léger ralentissement du marché éolien offshore taïwanais pourrait permettre ce qu’il a décrit comme « un renforcement plus raisonnable de l’infrastructure nécessaire ».

 

Il a également déclaré qu’il était important d’être conscient des changements potentiels en fonction de la chronologie des projets et de collaborer avec le nouveau gouvernement local et le KMT.