Europe – Mardi 21/08/2018 – energiesdelamer.eu. Et si des quotas de carbone s’échangeaient à 35 ou 40 euros la tonne ? … cela aurait pour conséquence, qu’1 tonne de carbone à 40€ permettrait 80 millions de tonnes de moins émises en Europe chaque année, c’est l’un des chiffre clé de l’étude de Carbon Tracker publiée ce matin.

L’étude de Carbon Tracker publié aujourd’hui démontre que les prix du carbone dans l’Union Européenne (UE) pourraient s’établir en moyenne entre 35 et 40 euros par tonne au cours des cinq prochaines années. 

 
Selon Mark Lewis, Directeur de la recherche de Carbon Tracker, avec un tel prix du carbone, l’UE pourrait réaliser des économies d’émissions d’environ 400 millions de tonnes de carbone sur la période 2019-2023, soit 80 millions de tonnes par an d’émissions évitées.

Vous trouverez le rapport complet, que vous pouvez télécharger sur le site de Carbon Tracker  ou dans la rubrique Dossiers spéciaux du portai energiesdelamer.eu.

 

Le marché carbone système d’échange de quotas d’émission de l’UE (SEQE-UE) est une pièce maîtresse de la politique de l’Union européenne et constitue un des principaux mécanismes européens pour donner un prix aux émissions de gaz à effet de serre (GES). Son objectif est de réduire les émissions des acteurs économiques par application du principe pollueur-payeur et les inciter à décarboner leurs activités.

 

Ce mécanisme, instauré dès 2005, a été réformé le 6 février 2018 pour la période 2021-2030 afin de diminuer progressivement l’offre de quotas d’émissions, dont l’excédent faisait chuter les prix du carbone.

 

 

Hausse du prix du carbone et accélération de la substitution du charbon par le gaz

 

Carbon Tracker estime que le prix de la tonne de carbone atteindra 25€ d’ici fin 2018, soit 10€ de plus qu’estimé le 25 avril 2018 dans un précédent rapport du think tank
Cette évolution soudaine des prix anticipe les futures réductions de quotas de carbone pour la période 2019-2023, estimées à environ 1,4 milliard de tonnes.

Une hausse du prix du carbone permettrait, selon le rapport, un changement de combustible plus rapide vers le gaz de la part des pays de l’UE disposant d’une capacité encore inutilisée de production d’électricité par les centrales à gaz (Allemagne, Italie, Espagne, Pays-Bas).

 

40€ la tonne : un point à atteindre pour réduire les émissions de l’UE

 

 

Le rapport de Carbon Tracker propose une analyse par pays des capacités de production de charbon et de gaz afin de déterminer quand la transition du charbon vers le gaz pourrait avoir lieu. 
 
Ainsi, le prix de la tonne de carbone atteignant les 40€ provoquerait le passage du charbon au gaz de quatre pays européens (Allemagne, Italie, Espagne, Pays-Bas) à l’instar du Royaume-Uni.
 
Avec un tel prix, l’UE pourrait réaliser des économies d’émissions d’environ 400 millions de tonnes de carbone (2019-2023), soit 80 millions de tonnes par an.

« Si nous restons optimistes quant à la perspective de nouvelles hausses, nous pensons que les prix sont effectivement plafonnés autour de 50 euros. A ce prix, la durée des prix excessifs pourrait être limitée par une combinaison de facteurs tels que des changements de combustible, des énergies renouvelables moins chères, un soutien politique et la vente de quotas de carbone excédentaires par des spéculateurs. ».  

 

Source : Carbon Tracker, étude transmise par l’European Climate Foundation https://europeanclimate.org/people/board/ dirigée par Laurence Tubiana

 

 

Points de repère

Panorama mondial du Prix du Carbone par i4ce

Les 5 tendances de 2017 https://www.i4ce.org/wp-core/wp-content/uploads/2017/10/Panorama-mondial-prix-carbone-2017_FINAL_5p-3.pdf

 

 

Lire l’entretien exclusif de Jean Jouzel donné à Usine Nouvelle le 13 mars 2018.