Toulon France – Lundi 30/04/2018 – Sea Proven, le drone marin SPHYRNA repéré lors des Assises de l’économie de la mer au Havre cherche des financement pour mener une mission scientifique dans « le sanctuaire de Pégalos ».

 

SPHYRNA va révolutionner les missions océanographiques 

Fabien de Varenne, a bénéficié, grâce au PIA2, d’une avance remboursable de 200 000 euros pour sa société Sea Proven, installée à Saint-Jean-sur-Mayenne, sur un budget de 420 000 €.

Depuis 2014, il développe notamment un drone marin de surface en carbone, capable d’assurer une présence en mer 7 jours sur 7 en toute autonomie, sans besoin de relève d’équipage, grâce à une très faible consommation. Conçu pour des missions scientifiques de surveillance et de protection des espaces maritimes hauturiers, le SPHYRNA, c’est son nom, permet d’acquérir, à moindre coût, des données de toutes sortes pour constituer un big data océanique. 
« Il s’agit à l’heure actuelle du plus grand navire autonome au monde, précise Fabien de Varenne. Il peut embarquer jusqu’à une tonne de matériel de mesure et d’acquisitions de données. » De quoi révolutionner les missions océanographiques ! 
Grâce à des batteries alimentées par le vent, le soleil et l’hydrolien, et une petite voile, ce véhicule sans pilote est aujourd’hui capable de naviguer en autonomie entre deux et trois semaines. Mais l’objectif de Fabien de Varenne est de pousser cette autonomie jusqu’à un an. 
Le SPHYRNA est en outre démontable, conteneurisable et transportable par la route ou par la mer jusqu’à l’autre bout du monde. « Cette aide du PIA est absolument centrale dans mon projet, affirme Fabien de Varenne. Elle va nous permettre d’aller jusqu’à la phase de commercialisation. Sans elle, nous n’aurions pas pu arriver jusque-là. Sur une idée de la Technopole de Laval, nous avons lancé un appel à projets, pour trouver des candidats prêts à embarquer à bord du SPHYRNA. Nous avons déjà reçu plusieurs propositions. Notre première mission expérimentale se déroulera en juillet prochain en Méditerranée, dans le sanctuaire de Pelagos. » 

(1) Mis en place par l’État et piloté par le Secrétariat général pour l’investissement, le Programme d’investissements d’avenir (PIA), est doté de 57 milliards d’euros.