Belgique – Anvers – lundi 26/03/2018 – energiesdelamer.eu – Partie 2 – TINC, actionnaire entre autres, des parcs éoliens en mer Belwind, NobelWind, Nothwind, a réussi sa deuxième augmentation de capital.

TINC demandé à l’Autorité des Services et des Marchés Financiers (FSMA) de suspendre l’admission à la négociation des actions sur le marché réglementé Euronext Brussels le 26 mars 2018 jusqu’à l’annonce des résultats définitifs de l’augmentation de capital.

–         15,18% des Nouvelles Actions (1.035.244 Nouvelles Actions) ont été souscrites par l’exercice de scripts via une procédure de placement privé accélérée.

–         Le produit net des droits de préférence extra-légaux non-exercés s’élève à 0,10 EUR par coupon n°. 6, le montant total par titulaire des droits de préférence extra-légaux non-exercés étant arrondi à la deuxième décimale inférieure.

–         La réalisation de l’augmentation de capital, le paiement du prix de souscription et la remise des Nouvelles Actions sont pour le 28 mars 2018.

–         La remise des Nouvelles Actions et l’admission à la négociation des Nouvelles Actions sur le marché réglementé Euronext Brussels sont donc prévus pour le 28 mars 2018.

 

Manu Vandenbulcke (CEO) : «TINC se réjouit de la finalisation réussie de sa deuxième augmentation de capital. TINC est de nouveau accueillie et reconnue en tant que plateforme d’infrastructure cotée, se traduisant par le pourcentage élevé de droits de souscription exercés. Les fonds provenant de cette augmentation de capital vont augmenter la capacité d’investissement et la relevance de TINC dans le secteur de l’infrastructure. Le provenu de l’émission de ca. 78 millions d’euros servira à faire grandir et diversifier le portefeuille».

 

 

Points de repère

 

18/07/2013 – Eoliens offshore en Belgique : l’argent vient aussi d’ailleurs !

Une partie de la phase 2 du parc éolien offshore belge Belwind, sert de laboratoire de tests pour l’éolienne Haliade 150 – 6 MW (General Electric ex Alstom) dans conditions maritimes réelles.
 
Nexans avait remporté un contrat de plus de €50 M pour la fourniture de 57km de câbles d’énergie haute tension sous-marins 245 kv qui relient Belwind Phase 2 à Northwind puis à la côte à Zeebrugge.