Senat EDM 09 03 017

 

 

France – Mardi 13/03/2018 – energiesdelamer.eu.  FEE estime qu’au-delà de l’éolien, ce sont toutes les filières d’énergies renouvelables qui seraient pénalisées par ce revirement si l’amendement à l’Article 34 était adopté.

France Energie Eolienne présidée par Olivier Perot, a publié un communiqué qui mentionne que « La possibilité de remettre en cause de façon unilatérale des projets attribués par appel d’offres est en contradiction avec la méthode mise en œuvre par le ministère de la Transition écologique et solidaire dans le cadre du Groupe de travail national éolien, qui avait pour but de donner de la visibilité à la filière. »