UK – Lundi 18/09/2017 – energiesdelamer.eu. Dans une étude* parue en février le Lloyds Register avait constaté la future baisse potentielle des prix. Les trois nouveaux parcs éoliens offshore qui seront construits au Royaume-Uni, auront des prix les plus bas jamais atteint. Cette confirmation suit la recherche publiée par Lloyd’s Register le 9 février 2017 qui révélait que la majorité des experts de l’industrie étaient convaincus que l’énergie renouvelable atteignait la parité des coûts.

Dans le dernier cycle CfD, annoncé cette semaine, DONG Energy, Innogy et EDPR ont obtenu des licences pour construire de nouveaux parcs éoliens au Royaume-Uni – et le coût du vent extracôtier a diminué de 50% depuis 2015.

 

Les développeurs de parcs éoliens soumettent des offres pour construire de nouveaux parcs éoliens et le gouvernement accorde des Contrats de Différence (CfD) à ceux qui peuvent livrer le projet au taux de subvention le plus bas (prix d’exercice ou prix de gros garanti). En 2015, les prix d’exercice étaient entre £ 114 et £ 117. Cette fois, trois CfD ont été attribués à des projets éoliens offshore, deux avec un prix d’exercice de £ 57.50 / MWh.

  

 

Triton Knoll (Innogy) devrait produire à partir de 2021, suivi de Hornsea Two (DONG Energy) et Moray East (EDPR) en 2022-23. Avec une capacité de 1,4 GW, Hornsea Two deviendra le plus grand parc éolien au monde.

 

Karl Ove Ingebrigtsen, directeur de Low Carbon Power Generation, a déclaré: « Nous sommes ravis d’appliquer le poids de notre expertise à la croissance de l’énergie à faible teneur en carbone. Le fait que les prix éoliens offshore soient maintenant comparables aux combustibles fossiles renforce l’importance de ce secteur en pleine croissance et nous sommes extrêmement ravis de jouer notre rôle ».

 

L’un des principaux moteurs de la croissance est l’innovation technologique, qui diminue le défi de l’intermittence. La plus grande technologie actuellement déployée aura des facteurs de charge plus importants (la sortie réelle d’une turbine évaluée par rapport à sa production maximale théorique au cours d’une année) et dépendra moins de la sauvegarde. Les dernières estimations sont que ce nouveau cycle de parcs éoliens offshore aura des facteurs de charge proches de 50%, contre 37% actuellement.

 

 

De toute évidence, la sécurité énergétique – maintenant et à l’avenir – dépend d’un mix d’énergie diversifié, mais la croissance rapide des technologies du vent offshore démontre qu’il s’agit d’une partie de plus en plus vitale et viable dans le mix énergétique.

 

 

Points de repère

La prévision rattrape la réalité.

15/09/2017 – It’s official: UK offshore wind reaches price parity with fossil fuels – and Lloyd’s Register is a driving force

L’étude de la Lloyd’s Register Technology Radar – Low Carbon de Février 2017

Low carbon technologies are now cost competitive with fossil fuels and innovation is gathering pace across the sector, finds a new report by Lloyd’s Register. But which technologies will have the most impact on the industry?

http://www.lr.org/en/news-and-insight/news/technology-radar-low-carbon.aspx