Ecosse – Vendredi 04/08/2017 – energiesdelamer.eu. L’aventure Trump continue. Après avoir perdu la bataille contre l’EOWDC en 2015 qui souhaitait construire un parc d’éoliennes offshore devant le domaine du Groupe Trump, deux agences gouvernementales écossaises, l’Agence écossaise de protection de l’environnement (SEPA) et Scottish Natural Heritage (SNH), l’agence de conservation ont déclaré qu’elles s’opposeraient au projet d’un deuxième parcours de golf de 18 trous près du village de Balmedie, à Aberdeen.

S’ils réussissent faire annuler cette expansion, ce sera un nouveau revers pour la famille Trump. Le 28 juillet, selon le Guardian la SEPA s’oppose à l’expansion du golf d’Aberdeen au motif que les plans de l’Organisation Trump, gérée dorénavant par le fils Trump, est suffisant pour le traitement des eaux usées. De son côté, le SNH affirme que les plans d’extension ne tiennent pas compte de la fragilité des dunes et de la façon elles se déplacent ce qui affectera le parcours.

La journaliste américaine, Russ Choma de « Mother Jones » rappelle que peu de temps après son élection à la tête des Etats-Unis, un membre du Scottish Natural Heritage avait déclaré au New York Times  « Si l’Amérique veut savoir ce qui va se passer, elle devrait étudier ce qui s’est passé ici … Il a « suckered » les gens et les politiciens (d’Aberdeen) jusqu’à ce qu’il ait obtenu ce qu’il voulait, puis il s’est dédit sur tout ce qu’il avait promis. « 

 

Points de repère

 

17/12/2015 – UK – On ne badine pas avec les décisions publiques ou les engagements au Royaume-Uni. La Cour suprême du Royaume-Uni a statué contre Donald Trump dans sa bataille juridique contre l’European Offshore Wind Deployment Centre (EOWDC), joint-venture entre Vattenfall (75%) et le Aberdeen Renewable Energy Group AREG (25%).

Donald Trump propriétaire du domaine et du golf de Balmedie à Aberdeen dans la région de Grampion avait contesté l’accord donné par le Crown Estate et les autorités ministérielles écossaises pour le projet éolien offshore composé de 11 turbines pour une puissance de 84 MW.

 

Photo : Bloombert / Getty