France – Bruxelles – Etats-Unis. Mardi 21/03/2017. energiesdelamer.eu. L’éolien en mer sera l’un des sujets majeurs de Seanergy et de la présentation qu’Hervé Morin fera demain lors de l’ouverture de Seanergy et des assises du SER.

 

La Commission européenne a autorisé sans condition, en vertu du règlement de l’UE sur les concentrations, l’acquisition du groupe danois LM Wind Power par General Electric. Elle a conclu que l’entité issue de la concentration continuerait d’être confrontée à une concurrence effective en Europe. General Electric produit des éoliennes terrestres et marines. LM Wind Power conçoit et fabrique des pales, qui sont des composantes des éoliennes et qui sont vendues à General Electric et à ses concurrents.

 

Les résultats de l’enquête qu’elle a menée sur le marché ont conduit la Commission à conclure qu’il était peu probable que des problèmes de concurrence se posent après l’opération.

 

D’abord, GE ne sera pas en mesure d’affecter de manière significative le marché en amont, du fait, notamment, que les fabricants de pales concurrents auraient toujours accès à d’autres fabricants d’éoliennes;

 

S’agissant des marchés en amont, GE restera confrontée à une concurrence importante de la part d’autres grands fabricants d’éoliennes, tels que Siemens, (MHI) Vestas, Nordex et Senvion qui, soit fabriquent leurs pales en interne, et/ou ne dépendent pas de LM Wind Power pour leur approvisionnement.

 

Points de repère

20/03/2017 – La première unité de la lame MAKE Adwen conçue et produite pour l’AD 8-180 est arrivée pour des essais chez ORE Catapult.

 

24/02/2017 – Engagement tenu. L’industriel danois, LM Wind Power, racheté par General Electric (GE), a annoncé la construction de sa 15è usine de pales pour éoliennes en mer sur le port de Cherbourg. C’est la deuxième bonne nouvelle de la semaine, puisque mercredi dernier l’annonce par Prysmian de la commande des câbles sous-marins par RTE ICI