France – Brest / Boulogne sur Mer. Vendredi 15/07/2016 – Quotidienne – energiesdelamer.eu. Ifremer Edrome sort du réseau des Instituts qui ont répondu à l’appel à projets Carnot3 le 15/11/2015 et un nouvel appel à projets -Carnot 4- sera lancé dans 18 mois.

Le département « Ressources physiques et Écosystèmes de fond de Mer » de l’Ifremer était labellisé Institut Carnot depuis 2006, et intitulé Institut Carnot – Ifremer Edrome (Exploration et exploitation Durables des Ressources Océaniques Minérales et Énergétiques). Ce label avait été renouvelé pour la période 2011-2015. Sous le label Institut Carnot Edrome a conduit des recherches dans le domaine de l’exploration et l’exploitation durable des ressources minérales, énergétiques et biologiques des océans, hautement stratégiques et fortement concurrentielles. Il regroupe les compétences reconnues dans des disciplines clés en sciences et techniques marines et dispose de laboratoires et moyens d’essais propres et originaux. Il a acquis, grâce a un effort soutenu de recherche depuis plus de 30 ans, des références de qualité dans l’ensemble des disciplines des sciences techniques marines. Le bassin d’essais de Brest, le bassin à circulation de Boulogne-sur-Mer Station marine d’essais in-situ où de nombreux essais se déroulent pour les machines des énergies renouvelables de la mer, éoliennes flottantes, hydroliennes faisaient parties de l’Institut Carnot Ifremer Edrome ….

Thierry Mandon, le secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur et la Recherche, a présenté le 6 juillet dernier, la liste des instituts Carnot labellisés dans le cadre de l’appel à projets 3.

Les candidatures « Carnot 3 » ont été évaluées par un jury indépendant présidé par Christian Lajoux. Les critères discriminants pris en compte (un périmètre bien défini et identifiable pour les entreprises, un engagement fort dans la recherche contractuelle et une gouvernance affirmée…) sont un outil de sélection qualitatif permettant de créer une confiance réciproque et sans intermédiaire entre la recherche publique et les entreprises.

Une nouvelle catégorie, les « tremplins Carnot », a été créé également dans le cadre de cet appel à projet avec le soutien du Commissariat général à l’investissement (C.G.I.) présidé par Louis Schweitzer avec le commissaire adjoint Thierry Francq. Elle est destinée aux unités de recherche désireuses d’accroître leurs compétences dans la construction de la relation contractuelle avec les entreprises, qui ne sont pas encore aguerries dans ce domaine, avec un objectif d’obtention du label Carnot à un horizon de 3 ans.

Une autre nouveauté, des projets non retenus mais bénéficiant d’un soutien financier pour une phase préparatoire de trois ans.

Les 29 instituts Carnot sélectionnés sont :

3BCAR, ARTS, BRGM, CALYM, CEA LETI, CEA LIST, CETIM, Chimie Balard Cirimat, Curie Cancer, Energies du futur, ESP, France Futur Elevage, ICÉEL, ICM, IFPEN Transports Energie, Ingénierie @ Lyon, Inria, Irstea, ISIFoR, LSI, MICA, M.I.N.E.S, Pasteur MI, PLANT2PRO, PolyNat, Qualiment, STAR, Télécom & Société numérique, Voir et Entendre.

Les 9 tremplins sélectionnés sont :

CEREMA EFFI-SCIENCES (Le projet Cerema Effi Science, défini pour répondre à l’appel d’offres national Carnot 3, a pour objectif d’aider nos clients à satisfaire les besoins des territoires pour assurer leur transition écologique. Le fort ancrage territorial du Cerema est un atout pour les aider à améliorer l’efficience technique, environnementale et socio-économique de leur service ou produit au niveau des territoires), COGNITION, DS3A, IMAGINE, INNOVATION CHIMIE CARNOT, INTERFACES, IPGG, MICROFLUIDIQUE, MECD, SMILES.

Points de repère

Créé en 2006 pour favoriser les partenariats et transferts de technologies entre la recherche et l’industrie, le label « Institut Carnot » est attribué à des centres de recherches ou des groupements de laboratoires axés sur un thème. Les structures labellisées Carnot reçoivent de l’ANR un abondement financier calculé en fonction du volume des recettes tirées des contrats de recherche partenariale.

Pour le troisième appel à projets, le jury indépendant a labellisé 29 Instituts (contre 34 lors du précédent appel à projets). « 45 dossiers ont été déposés pour l’appel à projets Carnot 3 », a précisé Thierry Mandon.

Les 5 disparus des Carnot 3 sont le CSTB, l’Ifremer Edrome, LONERA-ISA laboratoire de l’Onera spécialisé dans la conception des plates-formes aérospatiales du futur et le Laas (qui n’a pas souhaité re-candidater). Le nouveau venu est l’Institut Plant2 Pro. D’autres Instituts des Carnot 2 ont été fusionnés, ou réintégrés partiellement dans un autre, ou ont seulement changé d’appellation (ICSA devient France futur élevage).

Vers un PIA 3
Un troisième programme d’investissements d’avenir (PIA 3) a été annoncé par le président de la République en septembre 2015 lors d’une visite sur le campus de l’Université Paris-Saclay (Essonne). Doté de 10 milliards d’euros, le parlement a été saisi en 2016 pour une mise en œuvre dès 2017 afin d’éviter toute rupture entre les PIA1 et 2 et ce nouveau PIA (voir rapport d’acitivité 2015 ICI.