Francfort – Madrid – Block Island – Vendredi 08/07/2016 – Quotidienne energiesdelamer.eu. ADWEN bouge encore ! D’après la dépêche de Reuters, General Electric et Senvion préparent des offres sur Adwen.

Depuis que Siemens et Gamesa ont annoncé le 17 juin un accord définitif sur la création dun nouveau numéro un mondial de la construction d’éoliennes en regroupant leurs forces dans l’éolien en mer et dans les pays émergents ICI « le meilleur résultat pour le contribuable français », bien que les offres doivent être faites ce mois-ci, Areva a stipulé qu’il pourrait sonder le marché jusqu’à la mi-septembre afin de trouver d’autres acquéreurs.

En effet, tout acheteur aura la possibilité de reprendre la totalité de la coentreprise. A ce jour « Areva a une option de vente de sa participation de 50% à Gamesa* pour €60 millions; je doute que la prime apportée soit énorme », a dit l’une des sources.

Reuters France ( http://www.reuters.com/article/us-gamesa-m-a-siemens-idUSKCN0ZN13M ). La dépêche précise que Senvion, Areva, Siemens et Gamesa se sont abstenus de tout commentaire. GE n’a pu être joint dans l’immédiat..

Pourtant, après l’interview dans le Figaro de Jeff Immelt, le président de General Electric, Jérôme Pécresse avait annoncé que GE pouvait être intéressé (voir article du 16/06/2016). http://www.energiesdelamer.eu/publications/47-eolien-pose-offshore/2262-adwen-ge-et-les-parcs-eoliens-en-mer-francais. Il n’en reste pas moins que plusieurs régions sont concernées par ce bouleversement. Les Pays de la Loire avec l’implantation de l’usine GE (ex Alstom) si GE rachète ADWEN et qui pourrait ainsi mieux rentabiliser son investissement industriel avec la production des 8MW, le Havre qui devait voir la construction d’une usine sur le quai Joannes pour la construction des 8 MW, sélectionnées pour les parcs de Saint-Brieuc (22), de Dieppe – Le Tréport (76) et de Noirmoutiers – Ile d’Yeu (85). En effet, le projet d’Adwen au Havre comprennait la construction d’une usine d’assemblage des nacelles, d’une usine de fabrication de pales ainsi que d’un banc de test des éoliennes avant leur transport. Adwen avait intègré dans son projet industriel plusieurs fournisseurs, déjà basés sur le quai Joannes Couvert, pour la production des roulements, des boîtes de vitesse, des génératrices et d’une partie des mats. Ces activités devraient générer la création de 750 emplois directs. Adwen avait également sélectionné le consortium composé d’Egis, d’Enia Architectes et de la société d’ingénierie havraise Auxitec pour de la maîtrise d’œuvre des deux usines. La région Bretagne avec le parc de Saint-Brieuc qui fait partie de la feuille de route que la collectivité vient de présenter.

Disons que pour le moment au niveau de la communication, GE reste concentré sur la livraison des nacelles d’Haliade 150 qui ont été transportées de Saint Nazaire au Danemark, puis au Port de Providence pour l’assemblage avant d’être implantées à Deepwater wind pour le parc éolien en mer de Block Island début août.

* (valorisée 74 millions d’euros, d’après son rapport annuel)