France –  Mercredi 6/07/2016 – Quotidienne energiesdela mer.eu. Alors qu’une véritable révolution se déroule aux Pays-Bas où l’appel d’offre a été attribué au prix d’achat de la production d’électricité à partir de l’éolien à 72,70€/MWh*, l’information de Nexans pourra probablement aider à une même baisse de prix significative. En effet, le Groupe de vient lancer un nouveau système de câbles d’interconnexion.

Nouvelle norme commune pour les systèmes d’interconnexion éoliens offshore, allant jusqu’à 72,5 kV

La semaine dernière, Nexans a lancé une nouvelle gamme de câbles et d’accessoires d’énergie afin de répondre à la demande croissante de capacité accrue pour les parcs éoliens terrestre et offshore. La nouvelle génération d’accessoires avec cône extérieur de type F, comprenant des connecteurs séparables en T, des connecteurs de couplage et des parafoudres, a été conçue pour fonctionner sous une tension de 72,5 kV.

Pour une transmission efficace du surcroît de puissance entre chaque éolienne et les plates-formes de collecte, Nexans a créé un système de câbles d’interconnexion capables d’opérer à 72,5 kV au lieu de la tension classique de 36 kV. Les fabricants OEM de transformateurs et de disjoncteurs ont mis à niveau leurs équipements afin de prendre en compte l’élévation de tension.

Alors que les énergies renouvelables sont de plus en plus répandues, l’approvisionnement économique acquiert une importance croissante. Il existe désormais une nouvelle norme commune pour les systèmes d’interconnexion éoliens offshore, allant jusqu’à 72,5 kV.

Une première

L’interface normalisée entre les accessoires électriques et les traversées d’équipements est une première sur le terrain à ce niveau de tension. Par rapport aux solutions d’interconnexion habituelles, les connecteurs séparables compacts en T offrent de nombreux avantages. Le cône extérieur standard permet plusieurs combinaisons de câbles : connexion simple, double connexion avec connecteur de couplage, double connexion avec parafoudre.

Nexans – CNRS.

Par ailleurs, un accord-cadre été signé ce 6/07/2016 entre Nexans et le CNRS. Il s’inscrit dans la continuité de leur partenariat existant. Les deux partenaires partagent des brevets qui sont le fruit de plusieurs années de collaboration. Nexans et le CNRS vont s’attacher à développer des infrastructures de transport et de distribution de l’énergie dans le cadre de la transition énergétique donc les énergies renouvelables de la mer qui entrent dans le cadre. Ils poursuivent également leurs recherches sur des systèmes supraconducteurs, des dispositifs de stockage et de protection, ainsi que des composants pour l’industrie et le nucléaire. En outre, dans le cadre de ce partenariat, Nexans et le CNRS se consacreront à la transition énergétique, à la mobilité et à la montée du trafic de données.

De nombreux projets seront réalisés par les laboratoires associés du CNRS, notamment sur les thématiques de recherche liées à l’électronique, la chimie et la physique, en étroite collaboration avec les équipes de R&D du Groupe.

Points de repère

09/06/2016 – Vincent Balès avait annoncé lors de la dernière table ronde de Seaenergy à Biarritz, que l’appel d’offre avait comme seul critère le prix. C’est donc chose faite. Un tweet de sa part annonce aujourd’hui, comme nous le mentionnons dans le chapeau que le prix passe en–dessous des 100€. Voir quotidienne ICI

1 – Accord cadre Nexans – CNRS : Pierre Kayoun, est le directeur des technologies et des innovations de Nexans.

2 – Système de câbles d’interconnexion – Tous les accessoires Nexans jusqu’à 72,5 kV sont testés suivant l’homologation de type IEC 60840. Les traversées d’équipements fabriquées par EUROMOLD® sont en outre testées suivant l’homologation de type IEC 60137. Enfin, les connecteurs séparables comme les traversées ont été testés avec succès selon la norme IEC 60068 (rayonnement solaire IEC 60068-2-5 et brouillard salin IEC 60068-2-52).

Tous les kits de connecteurs, d’extrémités et de jonctions Nexans, y compris les contacts de conducteurs, utilisent la technologie brevetée de connexion mécanique GPH®, testée suivant l’homologation de type IEC 61238-1. Les connecteurs mécaniques et cosses GPH® sont en service depuis 25 ans. Ils sont compatibles avec la plupart des modèles de conducteurs aluminium et cuivre. Un système innovant de boulons brevetés à tête cisaillable assure la facilité d’installation et la stabilité des connexions électriques.

Recharge « Between now and the end of the decade, more than 20,000km of industrial-gauge submarine cable — enough to stretch halfway around the world — will have been reeled out in European waters to bring ashore tens of gigawatts of offshore wind power ».