France – Brest – Mercredi 17/12/2014 – Energies de la mer. Sur les traces des EMR

Après les Pays de la Loire, où il a inauguré les usines Alstom pour l’éolien en mer, le premier ministre Manuel Valls, se rendra jeudi et vendredi en Bretagne. Son programme brestois est organisé autour de deux grandes actions : La mer et le pacte d’avenir. Les zonages devraient être à l’ordre des discours !
 
La mer.
Il pourra découvrir l’emplacement du futur aménagement du port de Brest et de son polder, i rencontrera le président du sauvetage en mer, et son programme prévoit également les énergies marines.
En effet, une visite des prototypes construits ou assemblés chez DCNS est prévue. Il devrait lui être montré l’hydrolienne Open Hydro sélectionnée pour le raz Blanchard dans le cadre de l’AMI fermes pilotes hydroliennes, le projet houlomoteur WaveRoller™ développé par Fortum, DCNS et AW-Energy ICI ou/et l’éolienne flottante SEA REED, d’Alstom 

et DCNS. Tous les projets ont fait l’objet d’un soutien du Conseil régional de Bretagne, du Conseil général ou de Brest Métropole. 

D’après le site du ministère du développement durable et de l’énergie l’étude de raccordement pour l’éolien flottant a été remise
Le Gouvernement avait donné mandat au Président de RTE pour mener des études visant à préciser les conditions dans lesquelles les parcs éoliens flottants pourront être raccordés au réseau de transport. Ces travaux ont été transmis, en décembre 2014, aux Préfets coordinateurs de façade.
Identification des zones propices 
Sur la base de ces études, l’identification des nouvelles zones propices a franchi une nouvelle étape, en décembre 2014, avec le lancement des concertations locales sur la base des des études technico-économiques réalisées par le CEREMA et RTE, avec l’ensemble des acteurs concernés. Elles sont organisées par façade maritime et pilotées sous l’égide de chaque préfet coordinateur de façade (Préfet de Haute Normandie pour la façade Mer Manche du Nord, Préfet des Pays de Loire pour la façade Nord Atlantique Manche Ouest, Préfet d’Aquitaine pour la façade Sud Atlantique, Préfet de PACA pour la façade Méditerranée). Cette étape permettra de dessiner les zones propices acceptables par l’ensemble des acteurs. 
Renforcer le cadre législatif et réglementaire pour permettre le développement de parcs éoliens situés en zone économique exclusive (ZEE) 
Intégrer des zones propices en ZEE suppose de renforcer le cadre juridique au delà des 12 miles nautiques, limite des eaux territoriales. L’implantation, la construction et l’exploitation de parcs éoliens en ZEE est désormais possible (décret 2013-611 du 10 juillet 2013). Cependant, le cadre législatif et réglementaire définissant les conditions de son exploitation, notamment le cadre fiscal doit être défini. 

 

 Les rapports du CEREMA et de RTE sur l’identification des zones propices à l’éolien en mer ont été transmis aux services de l’Etat en régions. Les préfets coordinateurs des 4 façades maritimes préparent actuellement les différents processus de concertation qui feront notamment appel aux réactions et contributions de la filière éolienne sur les zones identifiées.
 
Sabella
Bien que n’étant pas DCNS, il devrait avoir une attention particulière pour l’hydrolienne Sabella, dont le tout premier prototype est devant l’entrée d’Océanopolis. C’est dans ce lieu exposition magnifique qu’il doit signer le protocole de mise en œuvre du Pacte d’avenir pour la Bretagne qui couvre la période 2015-2020. 
Le pacte d’avenir
Manuel Valls déclarait mardi à l’Assemblée nationale « j‘aurai l’occasion de dire que les engagements ont été non seulement tenus mais qu’ils vont être renforcés par la signature du Contrat de Plan Etat Région (CPER) 2015-2020 (qui) va mobiliser plus d’un milliard d’euros de l’Etat et de la région, dont 520 millions apportés par l’Etat« . 
Il est certain que les industriels, les chercheurs et les élus locaux et régionaux attendent des annonces relatives aux projets hydroliens dans le Fromveur et à Ouessant.

La France à 13 Régions
Manuel Valls sera accompagné par Marylise Lebranchu, Jean-Yves Le Drian et Stéphane Le Foll. A Brest, il sera accueilli par François Cuillandre, Patrick Strzoda Préfet de Bretagne, Pierrick Massiot, président de la Région Bretagne. 
Et c’est bien dans une France à 13 régions qu’il se déplacera demain à Brest et vendredi à Rennes. En effet, l’Assemblée a définitivement adopté la réforme territoriale dans l’après-midi.