Paris – Energies de la mer – Lundi 8/09/2014 – Demain s’ouvre à Paris les 4è Assises du Port du Futur. 


Il est très intéressant de relire (ou de lire) le rapport « LA MISE EN ŒUVRE DES PROJETS PORTUAIRES POUR Y DEVELOPPER DURABLEMENT LES ACTIVITES LOGISTIQUES ET INDUSTRIELLES » établi par Serge CATOIRE Ingénieur en chef des mines, Françoise GADBIN Architecte urbaniste en chef, Jean-Marc LACAVE et Gérard PATEY, tous les deux Ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts ICI
 

 
 
 
Le 9/09/2014 Serge Catoire intervient dans la session 2 sur la planification portuaire, plans-masse et action stratégique, Gérard Lahellec dans la session « Les ports décentralisés » aux côtés de Jean-Pierre Bertret (Sète) et Wulfran Despricht Région Nord-Pas-de-Calais.

Le 10/09/2014 si vous voulez en savoir plus sur « Le rôle des ports pour le développement des EMR » c’est dans la session 4 où Bertrand Marsset présente PNA 

 
 
Vous souhaitez obtenir des informations sur les ports EMR ? rendez-vous sur Marine Renewable Directory – 4C Offshore ICI
 

 

Points de repère

28/08/2014 – Daily News N°696 – Interview exclusive de Gérard Lahellec, vice-président du Conseil régional de Bretagne (ICI)

 

Article du jour : Abu Dhabi, Émirats Arabes Unis – Lundi 8/09/2014 – Energies de la mer

 
Pour l’IRENA accélérer les technologies d’énergie renouvelable est l’itinéraire possible pour réduire les émissions de carbone et d’éviter un changement climatique catastrophique, selon un nouveau rapport de l’Agence internationale de l’énergie renouvelable (IRENA).
 
 
 
 

Le communiqué de presse qui propose un bilan est clair pour cette première édition de repenser l’énergie -qui s’appuie sur la recherche et l’analyse dans le monde entier par l’agence intergouvernementale et examine les progrès accomplis dans la transition du monde vers un avenir énergétique durable.

 
 » Si nous continuons sur le schéma actuel, nous nous ne serons pas en mesure éviter les conséquences les plus graves du changement climatique « , a déclaré Adnan Z. Amin, Directeur général de l’IRENA, lors du lancement de la publication à Abu Dhabi.
 
 
 
« Les bonnes nouvelles sont que les énergies renouvelables constituent une solution viable et abordable pour lutter contre le changement climatique aujourd’hui », a ajouté M. Amin. »
 
De plus en plus, l’énergie renouvelable est considérée comme une solution à ce paysage changeant de l’énergie des sources d’énergie renouvelables –
 
Le rapport souligne également comment les nouvelles réglementations et de nouveaux outils d’investissement permettent à une collection variée d’acteurs – des familles et des agriculteurs, d’une part, à la non-énergétiques géants de l’entreprise, de l’autre – à entrer dans l’espace de l’énergie renouvelable.
 
 
Télécharger le rapport complet à www.irena.org/REthinking
 
 
 
 
À propos de l’Agence internationale de l’énergie renouvelable (IRENA)  
L’Agence internationale de l’énergie renouvelable (IRENA) a pour mandat comme le centre mondial de coopération pour l’énergie renouvelable et l’échange d’informations par 134 membres (133 États et l’Union européenne). Environ 40 autres pays sont dans le processus d’adhésion et participer activement. IRENA soutient les pays dans leur transition vers un avenir énergétique durable, et sert de plate-forme principale pour la coopération internationale, un centre d’excellence, et un référentiel de la politique, de la technologie, les ressources et les connaissances financières sur les énergies renouvelables.