8MW – Areva

 

 

Pordic / Saint-Brieuc – France (U.E) – Jeudi 10/07/2014 – energiesdelamer.eu

L’actualité chargée pour ce jeudi 10/07/2014 : Situation débloquée à Saint-Brieuc, le Cluster Maritime Français lance l’alerte, L’Inde – un futur marché ?

Alain Coudray, président du Comité départemental des Pêches Maritimes et des Elevages Marins des Côtes d’Armor vient d’adresser un  communiqué de presse qui donne confirme l’accord des pêcheurs pour voir se développer le projet de Parc Eolien en Mer d’Ailes Marines puisque que les conditions de l’appel d’offre en ce qui concerne la structure Jacket métallique sur lesquelles reposeront les éoliennes sont remplis. Les efforts de dialogue a été payant et les équipes d’ingénieurs STX, AREVA, Ailes Marines, Eole Res, Neoen Marine et Technip …. sont récompensées….. YAPLUK ! 

 

Le communiqué adressé par le président précise « Le CDPMEM 22 tient à remercier les élus locaux, départementaux, régionaux et l’ensemble des autorités administratives qui ont apporté leur soutien à la profession en demandant à Ailes Marines de développer un parc éolien respectant les engagements pris envers les professionnels de la pêche.

 

 

 

Concernant le passage à un projet bâti sur des éoliennes de puissance unitaire égale à 8 MW, le CDPMEM 22 souhaite rappeler qu’au vu des premiers éléments transmis par Ailes Marines dirigé par Emmanuel Rollin (diminution du nombre de machines, un espacement des éoliennes sur une même ligne et entre les lignes plus important), l’évolution technologique envisagée peut s’avérer être une bonne nouvelle pour les pêcheurs costarmoricains.

 
 
 
 
 
 
Cependant, le CDPMEM 22 tient à préciser que ce changement sera accepté par la profession si et seulement si :
  Il est réalisé sur le périmètre d’implantation déjà défini en concertation avec les instances de pêche,
  La puissance totale du parc éolien ne dépasse pas 500 MW,
  Les professionnels de la pêche et leurs représentants sont associés à la définition du schéma d’implantation et du plan de câblage. »
 
En attente dorénavant de l’accord de l’Etat
 
 
 
 
La balle est maintenant dans le camp de l’Etat qui doit valider ou pas le changement de puissance de l’éolienne en mer puisque la réponse de l’appel d’offre était avec l’éolienne AREVA de 5MW. Ce changement est d’importance sur le plan industriel, économique et financier, et devrait permettre à AREVA d’amortir ses installations industrielles et l’investissement sur le développement de la nouvelle éolienne 8MW.
Pour STX c’est certainement un soulagement…. et une ouverture pour le Port de Brest.
 
 
 
 
 

Par ailleurs, Francis Vallat …  estime que si les armateurs nationaux ne peuvent  négocier la commande de navires appropriés vers la fin de cette année, ce sera définitivement trop tard pour que ces acteurs  – qui ont pourtant  toute la compétence requise pour la construction ou l’exploitation d’unités spécialisées – puissent avoir une chance véritable d’être au rendez-vous des futures fermes éoliennes….
 

 

Points de repère

Daily News N°664 – 1/07/2014 – Un dialogue ferme, mais pas fermé – interview exclusive d’Alain Coudray à mer-veille.com ICI
 
Energies de la mer – 22/05/2014 – Eolien offshore Saint-Brieuc – Les fondations : « c’est la base » ICI

Energies de la mer – 17/12/2012 – STX et AREVA s’accordent sur un nouveau type de fondations ICI