Paris – France (U.E) mardi 13/05/2014 – energiesdelamer.blogspot.com par BB

Le bruissement est de plus en plus présent … D’après Les Echos « l’Etat pourrait demander à General Electric de céder les éoliennes offshore d’Alstom à Areva en cas de succès de l’offre de GE sur Alstom« . Au sein du groupe AREVA, certaines personnalités au plus haut niveau de l’entreprise étaient ouvertes à l’idée que la dimension du marché éolien offshore nécessitait qu’un seul groupe français.  

« Il y a un intérêt à avoir un seul acteur français sur ce secteur« , estime également une source gouvernementale citée par Les Echos. De son côté, l’Elysée a indiqué au journal que « rien n’est fait pour le moment mais GE parle à Areva« . 

General Electric ne tiendrait pas particulièrement à ce secteur de l’éolien offshore dont le groupe douterait de l’intérêt économique. Fin avril, le président de GE, Jeffrey Immelt, avait indiqué à l’issue de sa rencontre avec François Hollande à l’Elysée, qu’il pourrait « étudier toute proposition d’acquisition de la part d’investisseurs français pour les activités éolien onshore et offshore d’Alstom« . 

Cela pourrait être une première étape de la vision des ministres Arnaud Montebourg et Ségolène Royale … et ensuite construire au moins dans les énergies renouvelables de la mer un AIRBUS de l’énergie avec Siemens.

Mais, reste à savoir si un tel rapprochement entre Alstom et Areva dans l’éolien offshore (éolien flottant et l’hydrolien) répond à une stratégie industrielle ou/et politique. 

Areva avait semble-t-il déjà étudié une alliance avec Alstom dans le domaine éolien. Le groupe avait finalement abandonné l’idée à la fois pour des raisons technologiques qui n’étaient pas suffisantes pour des synergies potentielles. Mais les cartes peuvent être débattues. D’ailleurs, Areva a fait une JV avec l’espagnol Gamesa en janvier 2014 (ICI) pour partager les coûts de développement des éoliennes. 

Le deuxième volet de l’appel d’offre français annoncé mercredi 7 avril dernier par Ségolène Royal a suivi les recommandations de la CRE. C’est GDF-Suez avec le portugais EDP Renewables 

mer-veille.com 
Daily News N°627 – 13/05/2014 – Turbine Transfers s’impose comme l’un des leaders de l’affrétement de navires pour les secteurs de l’éolien offshore…. 
Points de repère
L’occasion de rappeler que l’AMI N°2 de l’ADEME est en cours pour les navires du futur, notamment pour le navire de maintenance… et c’est le CORICAN (GICAN) qui est la porte d’entrée.
La vie des Pôles de compétition mer
Rappel : 
Méditerranée : Les premières journées scientifiques se tiennent les 15 et 16 mai à l’université d’Aix – Marseille à Luminy sur le thème de l’éolien offshore flottant
Infos :
Bretagne – Altantique : la réunion plénière du 21 mai qui était prévue à Nantes est reportée ultérieurement. Un communiqué sera adressé aux membres d’ici la fi de la semaine pour indiquer une nouvelle date.