Paris – France (U.E) – Vendredi 25/04/2014 – energiesdelamer.blogspot.com par BB

La cotation des actions Alstom est suspendue depuis ce matin sur la place parisienne, à la demande du régulateur, a-t-on appris d’Euronext. En effet, depuis la dépêche des trois journalistes de Bloomberg sur un éventuel rachat de tout ou partie d’Alstom par General Electric l’agitation politico-économique et financier est totale. 
energiesdelamer.blogspot.com Paris – France (U.E) jeudi 24/04/2014 et vendredi 25/04/2014 

Aaron Kirchfeld, Matthew Campbell and Jacqueline Simmons avaient révélé les vues de General Electric sur Altom dès le 23 avril à 10h du soir.Aaron Kirchfeld, Matthew Campbell and Jeffrey McCracken ont repris la dépêche et ont publié que GE avait fixé un prix autour de $13billions et plutôt pour la partie énergie. 

Un article du Monde.fr signé de Cédric Pietralunga et Isabelle Chaperon rapporte les déclarations d’Arnaud Montebourg : « Le gouvernement travaille à d’autres solutions et éventualités que celles imaginées seules et sans que le gouvernement n’en ait été informé par Alstom », indique-t-il au Monde, « Alstom est le symbole de notre puissance industrielle et de l’ingéniosité française. Dans ce dossier, le gouvernement exprime une préoccupation et une vigilance patriotiques.
Cette haute vigilance se porte sur le risque sérieux de perte d’un centre de décision, sur le désir et la nécessité de renforcer notre base industrielle française en obtenant des relocalisations industrielles en France, et sur le nombre d’emplois perdus ou créés dans de telles opérations. »… « J’ai rencontré M. Patrick Kron le PDG d’Alstom hier. Avec le premier ministre, nous rencontrerons prochainement le président de General Electric afin de placer le dialogue sur le terrain de ces préoccupations », conclut le ministre.
Pour les Echos et la presse économique et financière l’annonce a été saluée jeudi par les investisseurs : Alstom a clôturé en hausse de 10,93 %, à 27 euros, tandis que Bouygues, qui en détient 29,4 %, a lui aussi gagné4,64 %, à 30,34 euros…. 
Toujours d’après le Monde, « General Electric est le plus français des américains avec la co-entreprise créée en 1974 avec l’ex Snecma aujourd’hui Safran« . Le groupe est présidé par Clara Gaymard (épouse d’Hervé Gaymard qui a occupé de nombreuses fonctions ministérielles dont celle de ministre de l’économie et des finances de nov. 2004 à février 2005) qui emploie  en France 11 000 salariés. GE a « montré patte blanche en implantant à Belfort – ex-bastion des turbines d’Alstom – son siège européen ». Le dernier épisode était la cession par Areva de sa filiale Transmission et Distribution, « le gouvernement français avait été très soucieux de ménager les susceptibilités du candidat General Electric, tout en soutenant le projet tricolore représenté par Schneider et Alstom. Pour l’américain, mettre la main sur les activités énergétiques d’Alstom lui permettrait notamment de récupérer l’activité transmission qui lui avait échappé » ….. 
Mais enfin, l’ambition de General Electric est quand même de devenir le N°1 mondial.
Points de repère

Sur la base d’une étude d’actionnariat réalisée en mars 2013, Alstom estime que le Groupe compte environ 230 000 actionnaires. Bouygues est le principal actionnaire avec 29,4 % du capital. La part des actionnaires salariés s’est légèrement réduite au profit des celles des institution

Article : Schneider Electric : un pied en mer 12/03/2014 (ICI)

Marine Renewables Directory : 
. Alstom ICI

. Schneider Electric ICI

Mer-veille.com
Actualité américaine sous la plume d’Isabelle de Broglie pour l’article magazine  de ce vendredi 25/04/2014 fait un focus sur l’eau de mer … un carburant possible d’après un laboratoire américain. 
Sur marine-renewables-news du 25/04/2014 l’article de notre partenaire 4C Offshore est sur les effets de la politique du gouvernement britannique pour obtenir une réduction des prix pour l’éolien offshore.