DAVIS – (Etats-Unis) – 01/06/2010 – 3B Conseils – Par Francis Rousseau – Deux scientifiques de l‘Université de Californie à Davis, Max Platzer et Nesrin Sarigul-Klijn, travaillent à développer une technologie qui permettra à des flottes de voiliers de plaisance de générer de l’électricité dans et à partir de l’océan, alors qu’ils sont loin des côtes. Cette flotte de voiliers transformerait l’énergie éolienne et l’énergie des courants en hydrogène pour le stocker à bord et l’utiliser ou le distribuer ultérieurement.Ces recherches ont été révélées et publiées par New Scientist. Les voiliers producteurs d’énergie seraient équipés de générateurs hydroélectriques munis de deux hélices mues par la force du courant marin pour produire de l’énergie. L’énergie ainsi produite sera utilisée pour produire de l’hydrogène. Selon les chercheurs, les voiliers sont en mesure d’atteindre des vitesses pouvant aller jusqu’à 46 km/h (25 noeuds). Selon eux, les navires qui possèdent 400 mètres carrés de voile pourraient produire jusqu’à 100 kilowatts d’électricité. Max Platzer et Nesrin Sarigul-Klijn ont déclaré que, dans l’avenir, il sera possible de construire de plus grands navires capables de générer jusqu’à 1 mégawatt.  » Cela constitue une autre façon de produire de l’électricité plutôt que de convertir l’énergie éolienne ou hydraulique directement en électricité avec les éoliennes offshore ou les hydroliennes » a déclaré Platzer. En termes de quantité d’énergie extraite, cette méthode serait rentable si l’on considère que l’eau qui peut transiter dans un générateur sous-marin a une puissance de 36 KW par mètre carré, soit bien plus que les 1,2 KW/mètre carré produits par une éolienne en rotation. Les experts consultés par New Scientist estiment la chose possible.

Docs sites liés. Photos régates de voiliers en Nouvelle Calédonie